FLASH
[25/09/2018] La France refuse l’Aquarius bourré d’étrangers illégaux et suggère qu’il accoste à Malte  |  Comme l’a expliqué Trump, la Chine ne peut pas gagner son bras de fer tarifaire contre les Etats-Unis. La guerre commerciale de Trump prend une dimension militaire avec la vente d’armes de chasse à réaction à Taiwan  |  [24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Salem Ben Ammar le 10 septembre 2013

islam-France

La Charte de la laïcité dans les écoles présentée hier par Vincent Peillon à la Ferté-sous-Jouarre et qui a emporté l’adhésion de la majorité des responsables politiques français a provoqué, comme par hasard, l’ire des représentants des musulmans de France qui donnent une nouvelle fois tout sa saveur à l’adage populaire : qui se sent morveux se mouche.

Cette Charte dont l’objectif est de redonner ses lettres de noblesse à la laïcité, mise à mal dans les écoles depuis trois décennies, doit figurer sur le fronton des écoles de la République afin de ne pas laisser l’école devenir un creuset de l’intégrisme.

N’en déplaise aux musulmans qui souffrent du délire de persécution dès que l’on abonde pas dans leur sens, ils n’ont pas d’arguments à faire valoir. Ils sont toujours prompts à crier au feu qu’ils ont alimenté. Leur émoi est symptomatique de leur refus d’adhérer au pacte républicain.

Pourquoi sont-ils les seuls (ou presque) à se sentir visés par la Charte sur la laïcité ? Parce qu’ils sont les seuls à l’attaquer violemment.

En jouant la victime, ils confessent leurs intentions : balayer les valeurs de la République, saper toute tentative de les renforcer contre l’intrusion du religieux dans le domaine public. La charte de la laïcité est vécue comme un acte hostile, un frein, une manœuvre susceptible de nuire ou de freiner leurs sombres desseins. Ils se taisent quand il faut condamner les crimes de ceux qui professent la même religion qu’eux, et s’effarouchent quand leurs pays d’accueil se dote de lois pour préserver ses fondations démocratiques.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ils cherchent, en permanence, la brèche dans laquelle s’engouffrer. Cette Charte n’est pourtant qu’une simple déclaration de principe ne présentant aucun caractère contraignant ni discriminatoire et elle repose sur le volontariat.

Mais la levée de bouclier qu’elle a suscitée au sein de la communauté mahométane en dit long sur son absence de toute volonté de se dissoudre et s’intégrer dans la communauté nationale qu’ils veulent remplacer.

Cette Charte n’est pas de leur goût, car elle ne crée pas les conditions de l’appropriation de l’enseignement républicain par l’islam, de l’assujettissement de la république aux lois musulmanes, et ne favorise pas leur projet de conquête de la France.

Donc elle ne peut être qu’incompatible avec l’islam. Donc une insulte à leur toute-puissante arrogance que la réalité, pourtant, dénonce tous les jours.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz