FLASH
[21/10/2018] Nouveau sondage très important de NBC/WSJ: le taux de popularité de Trump est supérieur à celui d’Obama à la même période de 2010 – #Trump : 47%, #Obama 44%  |  Ce matin, les forces armées israéliennes ont ouvert le feu sur les terroristes musulmans palestiniens qui s’approchaient de la frontière pour aller trancher la gorge d’innocents citoyens juifs  |  [20/10/2018] Grèce : le nombre de cas d’abus sexuels sur enfants explose dans le plus grand camp de migrants du pays  |  Montbéliard (25) : Un électricien tabassé dans la rue par 5 « jeunes » parce qu’il installait les lumières de Noël  |  « Quand j’entends qu’un média est traité d’extreme droite par @lemondefr, je me dis qu’il est sans doute bon »  |  Nord de la France : escroquerie aux allocations sociales – au moins 1,7 million d’euros, 3 romanichels mis en examen  |  76% des Français choqués, désapprouvent le comportement de Jean-Luc Mélenchon pendant les perquisitions  |  Inondations de l’Aude : de nombreux vols et cambriolages relevés dans les zones sinistrées  |  A Créteil, un lycéen pointe son arme à quelques centimètres de sa prof, en classe, pour qu’elle le note -présent- (source Le Parisien)  |  [19/10/2018] Grande-Bretagne, la fête peut reprendre : l’islamiste Anjem Choudary est sorti de prison après avoir purgé la moitié de sa peine  |  Effet trump : la croissance de la Chine n’a jamais été aussi faible depuis 2009  |  Avec 900 000 followers, @Tsahal_IDF court-circuite la censure totale des médias et informe les gens de la réalité du terrorisme musulman  |  France : un « jeune » de 23 ans est mort d’un coup de couteau. 2 autres sont blessés. @lavoixdunord appelle ça une « querelle de voisinage »  |  Hier, @Twitter a dit qu’il ne fermera pas le compte de Louis Farrakhan qui a dit que « les juifs sont comparables à des termites ». Twitter doit expliquer aux gens bannis pour moins que ça sa définition de l’incitation à la haine  |  [18/10/2018] Le juge rejette la demande de Paul Manafort de porter un costume au tribunal plutôt qu’un uniforme de prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 12 septembre 2013

Trois personnes ont été placées en détention provisoire dans le cadre d’une affaire de violences avec arme

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les faits remontent à la nuit de samedi à dimanche, au cœur du centre-ville de Troyes. Scalpel, pistolet d’alarme, matraque ou une arme de type gomm cogne : rien ne manque à l’arsenal digne des règlements de compte au sommet. Lorsque les fonctionnaires de police interviennent à proximité du collège Beurnonville, certains des individus impliqués sont blessés, d’autres tentent de prendre la fuite. Tous sont placés en garde à vue dans les locaux du commissariat central. Et c’est à force d’auditions que le scénario de la soirée se précise. D’après les premières investigations menées par les enquêteurs de la sûreté départementale, Tony Aubert et Romain Rougevin croisent le jeune frère de William Oussalem. Ils auraient un différend, un contentieux qu’ils souhaitent solder. Alors les deux hommes vont s’organiser pour entrer en contact avec William par le biais de son frère. Le jeune homme est menacé et « gardé à disposition » selon les termes du substitut du procureur. Face au danger, William Oussalem aurait pu prévenir les forces de l’ordre, mais il décide d’orchestrer la riposte. Il joint son ami Florent. Un amateur d’armes en tout genre qui fournit le matériel sans sourciller. Et c’est ensemble qu’ils rejoignent le lieu de rendez-vous. Sur place, pas de discussion ni de négociation. Des coups pleuvent de part et d’autre, des tirs sont échangés. Une scène de violence inouïe qui ne trouvera son terme qu’à l’arrivée des policiers.

Préméditation

Alors qu’ils pansent leurs plaies, la valse des ITT peut commencer. Jusqu’à sept jours pour certains d’entre eux. Face aux enquêteurs, ils maintiennent des déclarations qui interrogent. Une ancienne altercation serait à l’origine de la bagarre. D’autres pourraient y voir un règlement de compte sur fond de trafic de stupéfiants. Lundi, le parquet de Troyes a ouvert une information judiciaire du chef de « violences avec arme, en réunion, avec préméditation ». Dans la journée, les quatre individus ont été déférés avant d’être mis en examen par le juge d’instruction chargé du dossier. À l’issue des débats contradictoires et conformément aux réquisitions du parquet, William Oussalem, Romain Rougevin et Tony Aubert ont été placés en détention provisoire. Florent patientera jusqu’au terme de son procès sous contrôle judiciaire. Dans les jours et les semaines à venir, les investigations seront menées sous l’autorité du juge d’instruction. « Il s’agira de conforter l’implication des différents protagonistes et de déterminer le mobile. »

http://www.lest-eclair.fr/faits-divers-justice/reglement-de-compte-en-centre-ville-de-troyes-jna0b0n104593

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz