Publié par Gaia - Dreuz le 12 septembre 2013

Trois hommes ont été blessés par balles ce jeudi, vers 19h30, dans le centre ville d’Ajaccio, en Corse du sud. Une fusillade a éclaté place des Palmiers, face à l’Hôtel de Ville. Le ou les tireurs ont ensuite pris la fuite. Parmi les blessés figure un Ajaccien, patron d’un restaurant japonais de la place. Selon corsematin.com, il s’agirait du propriétaire du «Kiosque à sushis». Un important dispositif de sécurité a été déployé.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Leur pronostic vital n’est pas engagé

Selon les premiers témoignages recueillis, les tireurs se trouvaient sur un deux-roues de puissante cylindrée. Le passager est descendu et a fait feu en direction du restaurant japonais, blessant le patron et deux employés. Le pronostic vital des trois victimes – l’un blessé au genou, les deux autres au thorax – ne serait pas engagé.

Le 3 juillet, près de Silvareccio, un village de Haute-Corse, trois hommes avaient été grièvement blessés par balles. L’un deux, Jean-Dominique Cortopossi, 25 ans, avait succombé à ses blessures. La piste du banditisme avait été avancée. La mort du jeune corse avait porté à treize le nombre de personnes tuées par balles depuis le début de l’année sur l’île. Fin 2012, à la suite du meurtre de l’avocat Antoine Sollacaro, puis de l’assassinat de Jacques Nacer, président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Corse du sud, le gouvernement avait réaffirmé la détermination de l’Etat à enrayer la spirale criminelle en Corse.

Pour briser «l’omerta» en matière de criminalité organisée en Corse et à Marseille, notamment, un décret d’application sur le statut de «repenti» sera opérationnel en France début 2014. Les dispositions seront remis au Conseil d’Etat avant la fin de cette semaine.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/corse-trois-hommes-blesses-par-balles-a-ajaccio-12-09-2013-3131303.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

2
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz