FLASH
[19:13] Le Premier ministre Netanyahou vient de quitter brusquement une réunion de cabinet pour un appel « d’importance nationale »  |  Michael Moore demande à Nancy Pelosi de faire fermer le gouvernement pour empêcher les Républicains de nommer un juge à la Cour suprême à la place de Ginsburg  |  Le Michigan autorise la « récolte des bulletins de vote au porte-à-porte » qui autorise toutes les fraudes, pendant plus de 4 jours après le jour de l’élection  |  Selon le New York Times, plus de 60 % des Latinos rejettent la politique identitaire des « progressistes »  |  Très suspect dans le contexte : Biden indique qu’il ne publiera pas sa liste des candidats à la Cour suprême pour remplacer Ginsburg  |  30 blessés entre vendredi et dimanche matin à Chicago, ville Démocrate gérée par les Démocrates  |  Mike Pompeo : il reste moins de 200 membres d’Al-Qaida en Afghanistan  |  C’est officiel : Les Etats-Unis réintroduisent toutes les sanctions contre l’Iran  |  Un homme d’Omaha qui s’est défendu contre un agresseur de Black Lives Matter s’est suicidé après avoir été inculpé par un grand jury  |  Une Canadienne arrêtée en tenant de passer illégalement la frontière après avoir envoyé une enveloppe de ricin à Trump à la Maison-Blanche  |  2 morts, 8 blessés dans l’effondrement d’un tunnel terroriste à Gaza  |  Les troupes israéliennes arrêtent 4 terroristes qui ont traversé la frontière de Gaza armés de couteaux pour aller tuer des juifs  |  Tous les passagers inscrits sur les carnets de vol d’Epstein vont être nommés  |  Le Bahreïn dit avoir déjoué une importante attaque terroriste fomentée par l’Iran  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 septembre 2013

Zamboanga-Clash-300x225

Zamboanga, au sud de l’archipel des Philippines, est victime d’attaques de terroristes musulmans indépendantistes depuis une semaine.

180 jihadistes du Front moro de libération nationale (MNLF), un groupe d’indépendantistes musulmans, tentent de capturer et d’islamiser de force Zamboanga – à 73% chrétien.

Des hommes armés sont arrivés lundi sur la côte et ont commencé le siège de la ville quatre semaines après que le fondateur du MNLF, Nur Misuari a déclaré « l’independance de cette région musulmane » située sur l’île de Mindanao, et a donné l’ordre à ses fidèles d’assiéger les installations gouvernementales.

  • 15 personnes, trois civils et huit terroristes, sont déjà mortes.
  • 200 habitants sont retenus en otages par les jihadistes, qui, comme le Hamas à Gaza, les utilisent comme boucliers humains.
  • Au moins 13 000 personnes ont fui leurs habitations pour se mettre à l’abri des combats.

Le porte parole des forces armées philippines (AFP), le Brigadier General Domingo Tutaan a déclaré que les forces gouvernementales tentent de s’approcher des zones contrôlées par les jihadistes afin de limiter les mouvements des terroristes, mais que les opérations s’avèrent difficiles en raison de la présence de snipers.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le MNLF, mené par son fondateur et ancien professeur Nur Misuari, est derrière les attaques, dirigées par un de ses lieutenant, Habier Malik, et il cherche à créer une région autonome musulmane dans le sud des Philippines, plus grand pays catholique d’Asie.

Misuari conteste les propositions de paix du gouvernement avec la faction rivale du Front islamique de libération Moro (MILF), car, dit-il, elles auront pour effet de marginaliser le MNLF et violer les accords de paix de 1996.

Hier, Michel Garroté rappelait pour la ènième fois – et il a fort bien raison de le marteler – qu’il n’existe qu’un seul islam, qu’il soit en terre d’islam, en Europe ou au Moyen-Orient, un islam conquérant qui obéit aux ordres de conquête de la planète contenus dans le coran.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz