FLASH
[24/11/2017] Egypte : nouveau bilan de l’attentat contre la mosquée Al-Rawda du Sinaï : 235 morts  |  L’auteur des tags Juif à Marseille est un juif. Taré ! Cela ne réduit hélas pas la haine anti juive ds militants islamistes  |  Egypte: attentat mosquée du Sinaï nouveau bilan 184 morts , 180 blessés – belle opération de paix et tolérance  |  La manifestation de Génération Identitaire interdite samedi à Paris, mais celles des islamistes qui hurlent mort aux juifs sont autorisées  |  Religion d’amour : Egypte – au moins 50 morts, des dizaines de blessés dans une attaque contre une mosquée dans le nord du Sinaï  |  Un policier a été condamné à 6 mois ferme pour avoir donné une gifle à un migrant  |  L’Iran interdit les lunettes de soleil et le vernis à ongle aux femmes, considérés comme ‘érotique’  |  [23/11/2017] Ce n’est pas un gag (hélas) : le groupe EELV à la mairie de paris veut rebaptiser la journée du patrimoine en journée du matrimoine  |  Les forces irakiennes lancent l’opération finale pour nettoyer les dernières bases d’Isis dans le désert  |  [22/11/2017] Haute-Savoie : un individu tué par balle par un policier lors d’échanges de tirs contre un véhicule qui fonçait sur plusieurs policiers. 1 homme interpellé, 2 en fuite  |  Rennes – vols et agressions par 6 migrants illégaux dont un de « 11 ans »: arrêtés 3 fois en 3 jours, libérés, ils recommencent immédiatement  |  Débarquement massif d’Algériens sur les côtes espagnoles : une ‘attaque coordonnée’, selon un responsable espagnol  |  Et hop: le journaliste Frédéric Haziza accusé d’agression sexuelle – mais n’oublions pas Tariq Ramadan !  |  Multiculturalisme chéri : dans l’Essonne, un policier et sa femme ont été roués de coups devant leurs enfants  |  Les dirigeants allemands font pression pour la reprise des négociations de coalition par Merkel et éviter la paralysie du gouvernement  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 15 septembre 2013

Un violeur récidiviste aurait tué la thérapeute qui l’accompagnait lors d’une permission de sortie, avant de disparaître. Les polices suisse, française et allemande sont à ses trousses.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

On peut parler d’une chasse à l’homme, voire d’une opération de « déminage. » Car le violeur récidiviste pourchassé depuis trois jours par les polices suisse, allemande et française et visé par une « notice rouge » d’Interpol, est une « bombe prête à exploser à nouveau », selon une psychiatre qui l’avait expertisé.

Fabrice Anthamatten, un Franco-Suisse de 39 ans, est soupçonné d’avoir tué à coups de couteau Adeline Morel, la psychothérapeute qui l’accompagnait lors d’une permission de sortie. La jeune femme de 34 ans, maman d’un bébé de 8 mois, a été aperçue une dernière fois jeudi matin en voiture aux côtés de son bourreau présumé, dans la banlieue de Genève.

L’alerte donnée, ce n’est qu’en fin d’après-midi que la police suisse a localisé son téléphone portable. Son corps a été retrouvé dans un bois de Bellevue, près d’un club hippique. C’est là que la thérapeute et le détenu auraient dû se rendre pour une sortie équestre visant à préparer la remise en liberté du violeur, prévue en 2015. Une première séance, il y a dix jours, s’était très bien passée.

Deux premiers crimes dans l’Ain il y a dix ans

Vendredi, des unités d’intervention de la police allemande ont pris d’assaut une auberge et une salle de jeu de Weil-am-Rhein, commune allemande frontalière de Mulhouse. Les forces de l’ordre avaient de bonnes raisons de penser qu’Anthamatten se terrait dans ce secteur où un chien spécialisé avait flairé sa piste. Mais le détenu franco-suisse s’était déjà évaporé dans la nature.

D’autres recherches ont été menées 300 km plus au sud, plus exactement dans l’Ain, à Ferney-Voltaire. C’est là, il y a maintenant plus de dix ans, qu’Anthamatten avait commis ses deux premiers crimes. Une première fois, il avait violé une jeune femme. En octobre 2001, il avait comparu libre devant la justice suisse, qui l’a condamné à cinq ans de prison. Mais en août de la même année, il avait déjà violé une autre femme. Sa victime, à la recherche d’un logement, travaillait avec lui dans une pizzeria. Il lui avait proposé un rendez-vous lui promettant de la mettre en contact avec un agent immobilier. Il l’avait emmenée dans un bois de Ferney-Voltaire, attachée à un arbre et avait abusé d’elle plusieurs fois, lui passant un couteau sur le corps. En 2003, il a écopé pour ces faits de dix ans de prison, avant d’être transféré en Suisse à sa demande en 2008. A son procès devant les assises de l’Ain, Anthamatten avait expliqué traîner « un puissant fantasme sur le viol, rapporte le Progrès. C’est resté un bon trip », avait lâché celui que l’avocate générale qualifiait de « Janus à deux visages, l’un lisse, l’autre étant celui d’un animal ».

« Il a quelque chose de bestial en lui, a confirmé hier Liliane Danigand, la psychiatre lyonnaise qui l’avait alors expertisé. Violer jusqu’à tuer est comme une drogue. Il y a une addiction à la violence. Maintenant qu’il y a goûté, Fabrice Anthamatten va recommencer, prophétise-t-elle. Les policiers ont intérêt à le retrouver rapidement. »

Comme beaucoup, cette spécialiste s’interroge sur le fait que l’on ait laissé seul ce prédateur en tête à tête dans une voiture avec la psychothérapeute. Cette dernière travaillait depuis 2007 aux côtés de détenus et avait déjà réalisé environ 200 sorties de ce type.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/chasse-a-l-homme-pour-retrouver-un-violeur-meurtrier-franco-suisse-15-09-2013-3138445.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz