FLASH
[17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  |  Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a installé un découpage en carton de sa photo pour que les journalistes posent leurs questions, puis il a quitté la conférence de presse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 16 septembre 2013

violences_femmes

REIMS (51). À la barre, Amine, 21 ans, la moustache fine, l’admet vite : « Quand je bois, je suis violent ».

  • Première démonstration le 19 mai, lorsqu’il avait frappé son amie. Ce qui lui avait valu d’être condamné à quinze jours de prison avec sursis, sa première mention au casier.
  • Le 11 août, ce militaire de carrière, basé à Suippes au 40e régiment d’artillerie, a de nouveau « mal géré », selon son expression. À l’occasion d’une nouvelle dispute, Amine a frappé à la tempe sa compagne, laquelle portait alors dans ses bras… leur bébé.

Alertée, la police arrive à l’appartement rémois du couple. Amine, contrôlé positif à 0,64 gramme d’alcool par litre d’air expiré, refuse d’être menotté et l’interpellation dégénère.

  • Le jeune homme plaque un des fonctionnaires contre le véhicule de police.
  • Puis il donne un coup de pied à un autre.
  • Lorsqu’un second équipage arrive, Amine donne un coup de tête à un troisième policier et le blesse à l’arcade sourcilière.
  • Puis il retourne le pouce d’un quatrième avant, enfin, d’être maîtrisé.

Face à la présidente, le prévenu, jugé mardi après-midi, s’excuse plusieurs fois : « C’était pas mon but de faire tout ça, j’étais un peu perdu… »

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

A propos des deux policiers constitués partie civile et de la mère de son enfant il affirme : « Oh, ils en rajoutent un peu quand même… »

À l’issue du délibéré, Amine retrouve la liberté avec une injonction de soins, l’interdiction de s’approcher de la mère de son enfant, et une condamnation à l’indemniser, ainsi que les policiers.

-Hypothèse- A Nice, un bijoutier qui lirait cette information, et qui se ferait braquer, frapper à coups de crosse, et cambrioler par deux racailles, serait peut-être tenté de se demander qui lui rendra justice, car il est interdit de se faire justice soi-même.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lunion.presse.fr/region/le-militaire-bat-son-epouse-et-les-policiers-jna3b24n202951

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz