FLASH
[19/09/2018] Mauvaise nouvelle : un sondage montre que les électeurs Républicains sont certains de gagner les élections de mi-mandat  |  USA : les Républicains remportent l’élection sénatoriale du Texas dans 1 district tenu par les Démocrates depuis 10 ans  |  [18/09/2018] Val-d’Oise : Le terroriste qui a percuté délibérément et blessé gravement 2 policiers est mineur, déjà connu de la police  |  Syrie : un avion russe a été abattu par la DCA syrienne  |  [17/09/2018] « La Hongrie est le seul pays d’Europe à avoir demandé l’avis du peuple sur l’immigration illégale », déclare le ministre des Affaires étrangères  |  [16/09/2018] L’Ambassadeur palestinien aux États-Unis Hossam Zamal confirme que Washington a demandé à sa famille de quitter Washington immédiatement  |  Les médias jurent qu’ils sont neutres. Alors pourquoi les gros titres quand une palestinienne, interdite de sortir d’Israël, ne peut assister à la fête de l’huma, et pas une ligne quand un terroriste palestinien tue un père de famille israélien ?  |  Les électeurs ont voté Brexit. La classe politique britannique a retardé, bloqué et traîné les pieds. Elle a le culot de dire maintenant que ça fait si longtemps, qu’il faut un autre vote (car les gens n’auraient pas voté comme il faut)  |  Samedi, Israël a abattu à l’aéroport de Damas un boeing cargo iranien chargé d’armes. L’avion avait récemment décollé de Téhéran  |  Pendant la seconde guerre mondiale, les Palestiniens étaient alliés à Hitler. J’ai du mal à comprendre que le fête de l’huma invite une palestinienne qui appelle à terminer le travail d’Hitler  |  Les palestiniens ont applaudi le terroriste qui vient de tuer un père de famille israélien. Les mêmes criminels neo-nazis avaient applaudi 9/11  |  Judée Samarie: Un Israélien grièvement blessé à coups de couteau selon la même méthode et les mêmes “Usual Suspects” qu’à Nîmes la semaine dernière  |  [15/09/2018] Toulouse : un homme tabassé à coups de barre de fer par un Syrien. « Les réfugiés doivent rentrer dans leur pays » dit le Dalai Lama  |  Val-de-Marne : 3 voitures de police incendiées à Limeil après une double interpellation (source Syndicat National des Policiers Municipaux)  |  Hitler était-il vraiment une homme de droite comme le prétendent presque tous les historiens progressistes ? En fait, non, il était de gauche  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 17 septembre 2013

 

Lavrov-Fabius-1

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  « La Russie et la France restent sur leurs différences d’approche sur la Syrie ». C’est là le titre d’une dépêche de l’Agence France Presse (AFP), agence financée, directement et indirectement, par l’Etat français, et, donc, par le régime socialiste en place.

En effet, l’AFP écrit (extraits adaptés et commentés ; voir lien vers source en bas de page) : La Russie a des raisons sérieuses de croire que l’attaque chimique du 21 août près de Damas était une provocation des miliciens djihadistes, a déclaré, aujourd’hui, mardi 17 septembre 2013, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Tandis que son homologue français, Laurent Fabius, a de nouveau accusé le régime de Damas d’en être responsable. Fabius a réaffirmé n’avoir aucun doute sur la responsabilité du régime Damas. Les deux hommes ont reconnu que, malgré les discussions, des divergences demeuraient entre Paris et Moscou, même si les deux capitales ont pour objectif commun de trouver une solution politique afin de mettre fin au bain de sang en Syrie.

Nous avons certaines divergences sur la façon d’atteindre ce but, a déclaré Lavrov. Fabius a, lui, évoqué des différences d’approche sur les méthodes. Lavrov a par ailleurs maintenu fermement que la résolution que doit adopter le Conseil de sécurité, sur le démantèlement des armes chimiques syriennes, ne le serait pas sous chapitre 7 de la charte de l’ONU, qui prévoit la possibilité de sanctions, voire du recours à la force.

La résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, qui devra approuver la décision de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques ne sera pas sous chapitre 7, nous l’avons dit clairement à Genève, a déclaré Lavrov.

Le régime socialiste français défend au contraire une résolution forte et contraignante prévoyant des conséquences pour le régime de Damas en cas de non-respect de ses obligations (extraits adaptés et commentés de la dépêche AFP ; les fautes d’orthographe de la dépêche ont été corrigées par nos soins ; voir ci-dessous lien vers source).

Pour ce qui me concerne, j’aimerais rappeler quelques faits : 1- du gaz sarin a été utilisé près de Damas ; vu l’emplacement, on ne voit pas quel intérêt aurait eu le régime syrien à en faire usage ; les miliciens djihadistes, en revanche, avaient de nombreuses raison d’en faire usage et notamment d’en faire usage près de Damas ; j’ai, à de nombreuses reprises, développé cela sur dreuz.info.

2- Il est devenu évident pour tout le monde, excepté pour le régime socialiste français et pour Obama, que l’opposition syrienne n’est plus qu’un ensemble hétéroclite de groupes extrémistes ; ces groupes extrémistes sont notamment financés par l’Arabie saoudite et le Qatar.

3- Le régime socialiste français emprunte, pour l’instant à un taux pas trop élevé, de l’argent aux fonds souverains saoudien et qatari ; il est donc légitime de se demander s’il y a un lien entre la position de la France concernant la Syrie et sa dépendance financière vis-à-vis de l’Arabie saoudite et du Qatar.

4- Certes, la France fait partie du Conseil de sécurité de l’ONU. Cela dit, le poids réel de la France est faible en comparaison du poids réel des autres membres permanents du Conseil de sécurité (concernant la Syrie, l’AFP met la Russie et la France sur pied d’égalité ; je trouve cela à la fois comique et pathétique). Et le poids réel de la France est faible en comparaison du poids réel de certaines Nations non-membres du Conseil de sécurité, telle, par exemple, l’Allemagne.

5- Enfin, la position de la France concernant la Syrie, malgré le langage utilisé par François Hollande et Laurent Fabius, est moins offensive qu’il n’y paraît. Car sur le fond, en dépit de ses coups de gueule, le régime socialiste français défend une solution politique du conflit syrien.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Source :

http://www.romandie.com/news/n/_La_Russie_et_la_France_restent_sur_leurs_differences_d_approche_sur_la_Syrie37170920131236.asp

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz