FLASH
[15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  |  Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a installé un découpage en carton de sa photo pour que les journalistes posent leurs questions, puis il a quitté la conférence de presse  |  Durant la nuit, l’armée israélienne a détruit un tunnel terroriste du Hamas au sud de Gaza  |  [11/01/2018] Des imbéciles affirment que Trump n’a aucun succès économique. Et ça ?! Sondage Quinnipiac: 66% des Américains pensent que l’économie est “Excellente/ bonne” et c’est le meilleur score depuis que ce sondage existe  |  En caméra cachée, James O’Keefe a pris Twitter la main dans le sac avouant qu’ils suppriment des comptes d’opinions politiques qui leur déplaisent – et nous risquons d’être censuré par Twitter de l’écrire  |  Sujet tabou : le racisme anti-blanc des banlieues. 2280 pompiers ont été agressés en 2016 dans les banlieues  |  « Oprah battrait Trump avec un écart à deux chiffres » disent les instituts de sondage. Les médias oublient juste de dire que ces sondeurs affirmaient qu’Hillary battrait Trump dans un raz-de-marée !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 17 septembre 2013

 

Syrie-ADM-4

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Les débris d’obus retrouvés par les inspecteurs de l’ONU dans la banlieue de Damas sont des munitions de lance-roquettes multiples (LRM) soviétiques, depuis longtemps retirés par l’armée syrienne, déclare Rouslan Poukhov, directeur du Centre d’Analyse Stratégique et Technologique. Ils sont vraisemblablement le fruit de la transformation bricolée d’un ancien projectile pour en faire une munition chimique.

Les inspecteurs de l’ONU ont publié, hier, lundi 16 septembre 2013, leur rapport sur l’utilisation des armes chimiques près de Damas. Ils en ont conclu que les ogives des missiles utilisés pouvaient être aussi bien conventionnelles qu’artisanales. Des éléments du marquage en cyrillique étaient visibles sur la partie intacte du moteur de l’un des missiles.

Rouslan Poukhov estime : « Le premier projectile est facilement reconnaissable et il est cité dans le rapport : il s’agit d’un obus de 140 mm de série M-14 de l’ancien LRM soviétique BM-14-17 – un modèle de 1952. Le chiffre 179 qui apparaît à deux reprises sur la munition représente le numéro de l’usine 179 de Novossibirsk Sibselmach, l’un des principaux fabricants soviétiques de missiles non guidés. Et l’indice 4-67-179 se décrypte comme la 4ème partie de l’année 1967 sortie par l’usine 179 ».

« Quoi qu’il en soit, l’Union soviétique n’a certainement pas fourni des armes chimiques à la Syrie. Autrement dit, il s’agit apparemment d’une modification artisanale d’un ancien projectile en munition chimique. Autant qu’on puisse en juger, les LRM BM-14-17 ont été depuis longtemps retirés du service de l’armée syrienne, et les munitions de série M-14 ont largement dépassé les délais d’expiration », a fait remarquer Rouslan Poukhov.

D’après lui, l’armée syrienne n’aurait pas utilisé ce genre de munitions : « Si les autorités syriennes avaient voulu utiliser les armes chimiques, elles n’auraient certainement pas utilisé des antiquités de ce genre et auraient opté pour les BM-21 Grad, qu’elles peuvent certainement doter d’ogives chimiques. Alors que les rebelles auraient pu trouver ce truc ancestral dans l’un des dépôts dont ils ont pris le contrôle », pense Poukhov. « La seconde munition de calibre 360 mm semble être de fabrication artisanale. Il est peu probable que l’armée syrienne fabrique et utilise des munitions aussi primitives », conclut Poukhov.

Reproduction autorisée avec mention :

M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Et source :

http://fr.rian.ru/world/20130917/199324977.html


Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz