FLASH
[20/08/2017] Belgique : une voiture fonce délibérément sur un groupe de jeune – 4 blessés  |  #Barcelona: l’A4 Audi utilisée par les jihadistes se trouvait en région parisienne la semaine dernière  |  Israël envoie des groupes électrogènes à Gaza pour contourner les restrictions électriques imposées par Mahmoud Abbas  |  L’enfant britannique de 7 ans disparu lors de l’attentat de #Barcelona est confirmé décédé. RIP  |  Aulnay, 3 policiers violemment attaqués par une trentaine d’individus – leur taser et flashball dérobé  |  Israël : Hier soir, un résident de Tulkarem est arrivé à Netanya armé d’un couteau pour commettre un autre attentat après Barcelone  |  Pas-de-calais : un jeune homme meurt poignardé lors d’une rixe avec des migrants  |  Barcelone : l’imam de Ripoll soupçonné d’être le chef de la cellule djihadiste impliquée dans les attentats  |  [19/08/2017] Montargis : attentat terroriste. Un homme armé d’un couteau a été éliminé quand il a lancé sa voiture contre la police  |  Fusillade à Nimes – plus dans quelques instants  |  Nathan Bedford Forrest, le fondateur du Ku Klux Klan, était un délégué Démocrate  |  Grèce Corfou: une Belge d’origine marocaine, 22 ans, suspectée de liens avec le terrorisme, arrêtée suite à mandat Europol  |  Steve Bannon, libéré de son devoir de réserve après avoir quitté la Maison-Blanche, veut monter une télévision de droite  |  Une semaine après Charlottesville, les antifa attaquent une manifestation pacifique pour la liberté d’expression  |  Boston: une femme avec un drapeau américain a été battue par des antifa lors d’une manifestation pour la liberté d’expression  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 18 septembre 2013

Un jeune de 19 ans a été condamné ce mercredi soir à quatre mois de prison ferme pour «participation à un attroupement armé» devant un lycée parisien mardi. Jugé en comparution immédiate, il devait être incarcéré dans la soirée, le tribunal correctionnel de Paris ayant délivré un mandat de dépôt à son encontre.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Une peine de six mois de prison ferme avait été requise par le procureur. Arrêté avec deux couteaux dans son sac, il a expliqué devant le tribunal qu’il était venu chercher un ami qui devait l’accompagner à un rendez-vous dans l’après-midi pour s’inscrire en CAP de pâtisserie.

Selon son récit, il avait laissé son sac sur le trottoir devant le lycée Edgar-Quinet (IXe) alors que deux groupes de jeunes voulaient en découdre, et les couteaux y ont été placés en son absence. «J’étais pas venu pour m’embrouiller», a-t-il assuré. Le procureur, n’a «évidemment» pas cru la version du prévenu.

L’avocat du jeune homme a souligné que les procès-verbaux de la police affirment que si certains jeunes réunis devant l’établissement voulaient en découdre, d’autres assistaient à la scène de façon passive. «Rien ne permet de dire qu’il faisait partie du groupe actif», a fait valoir l’avocat.

Un peu plus tôt dans la journée, vingt-deux des vingt-cinq jeunes qui avaient été interpellés mardi et placés en garde à vue ont été relâchés sans faire l’objet de poursuites.

Parmi les trois jeunes poursuivis figurent le jeune homme de 19 ans condamné en comparution immédiate et deux autres, âgés de 15 et 16 ans, qui doivent être déférés devant un juge des enfants. Ces deux derniers pourraient être mis en examen, l’un pour «participation à un attroupement armé», l’autre pour «participation à un attroupement armé en vue de commettre des violences».

Un différend entre deux bandes rivales de la capitale

Les 25 jeunes avaient été interpellés mardi après s’être regroupés devant le lycée Edgar-Quinet (IXe), près de Pigalle, certains porteurs d’armes blanches, visiblement décidés à engager une bagarre. La présence de bombes lacrymogènes et même d’un hachoir de boucher a été évoquée. Selon de premiers éléments de l’enquête, ces jeunes voulaient en découdre avec un garçon de 16 ans scolarisé dans le lycée dans un «contexte de rivalités» entre deux bandes, l’une du quartier populaire de la Goutte d’Or (XVIIIe), l’autre du quartier Montholon (IXe).

Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon a de son côté félicité le proviseur du lycée, «qui a eu les meilleurs réflexes de protéger évidemment son établissement, les élèves, les professeurs» et de «joindre les forces de police», lesquelles ont «été très réactives et ont travaillé avec une grande efficacité», a-t-il déclaré.

http://www.leparisien.fr/paris-75/attroupement-devant-un-lycee-parisien-22-de-25-gardes-a-vue-levees-18-09-2013-3148125.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz