FLASH
[23/11/2017] Ce n’est pas un gag (hélas) : le groupe EELV à la mairie de paris veut rebaptiser la journée du patrimoine en journée du matrimoine  |  Les forces irakiennes lancent l’opération finale pour nettoyer les dernières bases d’Isis dans le désert  |  [22/11/2017] Haute-Savoie : un individu tué par balle par un policier lors d’échanges de tirs contre un véhicule qui fonçait sur plusieurs policiers. 1 homme interpellé, 2 en fuite  |  Rennes – vols et agressions par 6 migrants illégaux dont un de « 11 ans »: arrêtés 3 fois en 3 jours, libérés, ils recommencent immédiatement  |  Débarquement massif d’Algériens sur les côtes espagnoles : une ‘attaque coordonnée’, selon un responsable espagnol  |  Et hop: le journaliste Frédéric Haziza accusé d’agression sexuelle – mais n’oublions pas Tariq Ramadan !  |  Multiculturalisme chéri : dans l’Essonne, un policier et sa femme ont été roués de coups devant leurs enfants  |  Les dirigeants allemands font pression pour la reprise des négociations de coalition par Merkel et éviter la paralysie du gouvernement  |  Israël détruit les habitations de deux monstres arabes palestiniens ayant commis des attentants  |  Israël dejoue une tentative de faire entrer des tonnes d’explosifs à Gaza. Pourquoi ne construisent ils pas une économie ?  |  A court d’analogies (facho, suprémaciste, Hitler et Mussolini sont très usés), les Trump haters le comparent maintenant à Charles Manson  |  Républicain soupçonné de harcèlement sexuel> Démocrates: « il doit démissionner ». Démocrate accusé> Démocrates disent: « il faut enquêter »  |  Explosion de démissions de politiciens, journalistes, artistes Démocrates américains accusés de harcèlement sexuel (ou pire)  |  Morale socialiste: Hollande savait que Thomas Thévenoud fraudait le fisc quand il l’a nommé secrétaire d’État au Commerce extérieur  |  Les discussions entre le Hamas et le Fatah du Caire tournent mal, *encore*  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 18 septembre 2013

 

Soukkot-1

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Soukkot, du 18 au 25 septembre 2013, est l’une des trois fêtes de pèlerinage (avec Pessa’h et Chavouot), appelée aussi fête des cabanes (tentes) ou fête des récoltes. Elle commémore l’errance des Hébreux pendant 40 ans dans le désert sur le chemin de la Terre promise (signification historique). Elle se célèbre aussi comme une fête d’action de grâces pour les dons de la nature pendant l’année écoulée (signification agricole).

En souvenir de ces quatre décennies où les Hébreux vécurent exclusivement sous des tentes, la Bible demande aux Juifs de demeurer dans des tentes pendant sept jours (Lévitique 23 :42-43). Aujourd’hui, ces tentes, appelées souccot en hébreu, sont des constructions très provisoires érigées pour la fête dans un jardin ou sur un balcon. Elles ont un toit composé de feuillages et de branchages naturels. Pendant les huit jours de fête, les repas sont pris dans la souccah.

Le rituel de la fête inclut notamment quatre espèces de plantes que l’on secoue à différents moments de la liturgie: une branche de palmier, un cédrat, trois brindilles de myrte et deux branches de saule. On tient ses quatre espèces en bouquet que l’on agite aux quatre points cardinaux, ainsi qu’en haut et en bas, en guise de reconnaissance de la souveraineté divine sur l’univers.

Les quatre espèces représentent quatre types de juifs :

Le Etrog (cédrat) a un on goût et une bonne odeur. Il représente les personnes qui possèdent la sagesse (l’étude de la Torah) et accomplissent de bonnes actions.

Le Hadas (myrte) a une bonne odeur mais n’est pas comestible. Cela représente les personnes qui accomplissent de bonnes actions mais n’acquèrent pas la connaissance.

Le Loulav (branche de palmier) est comestible mais n’a pas d’odeur. Il renvoie aux personnes qui possèdent la sagesse mais ne font pas de bonnes actions.

La Aravah (feuille de saule) n’a ni goût ni odeur. Ce sont les personnes qui n’étudient pas la Torah et ne font pas de bonnes actions.

A Souccoth, nous réunissons ces quatre espèces, les lions et les agitons ensemble. Le Loulav n’est valable que si les quatre espèces sont présentes et liées. S’il en manque n’en serait-ce qu’une, le Loulav n’est plus apte. On retrouve le même principe dans la fabrication de l’encens pour le Temple. Elle comptait 11 composants, dont le ‘Helbanah.

Cependant, s’il manquait un seul ingrédient de la composition, l’encens ne pouvait être utilisé. De la même manière, nous devons appréhender le peuple juif comme une entité, où chacun a sa place. A Soukkot a lieu également la bénédiction universelle de tous les peuples – symbolisée par les 70 offrandes qui étaient autrefois apportées au Temple et qui faisaient référence aux 70 nations du monde.

Immédiatement après Soukkot suit une autre fête appelée Chemini ‘Atsérèt, littéralement le « huitième jour du rassemblement ». C’est le moment de mettre fin à l’effervescence des Fêtes pour savourer notre relation privilégiée avec le Tout-Puissant, avant que ne démarre la longue saison d’hiver. Le jour suivant nous entamons les festivités de Sim’hat Torah, qui célèbre l’achèvement de la lecture de la Torah et le démarrage immédiat d’un nouveau cycle annuel. A la synagogue, tous les rouleaux de la Torah sont sortis de l’Arche Sainte, et les fidèles chantent et dansent « sept circuits » dans une ambiance de joie intense.

Reproduction autorisée avec mention :

M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Et sources :

http://www.cicad.ch/fr/autres-actualit%C3%A9s/soukkot-la-f%C3%AAte-des-cabanes.html

http://cicad.ch/fr/les-f%C3%AAtes-juives.html

http://www.aish.fr/h/succot/Le_BA_BA_de_Soukkot.html

http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=668

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz