FLASH
[21/11/2017] Religion d’amour : au moins 50 morts dans l’explosion terroriste d’une mosquée au Nigeria  |  Religion de paix : des dizaines de morts dans une mosquée du Nigéria  |  « Si Fox News avait existé, les agressions sexuelles de Bill Clinton auraient été révélés, et il n’aurait jamais été élu président »  |  [20/11/2017] Les États-Unis réinscrivent la Corée du Nord sur la liste des États terroristes  |  Merkel dit à la presse que les négociations de coalition avec les Verts et les liberaux ont échoué et qu’il y aura de nouvelles élections  |  Religion de paix : une foule de 1000 personnes attaquent une église copte en Egypte. Les chrétiens se sont enfermés dedans pour se protéger  |  Victoire sur la pollution : le serial killer Charles Manson est mort  |  L’arrivée des livres dans la maison a bien plus bouleversé la vie de famille que les smartphones  |  Cocktails molotovs, tirs de mortier et voitures incendiées: nuit multiculturelle à Mantes-La-Jolie  |  Bruxelles : des migrants tentent de squatter un immeuble, 6 blessés lors d’affrontements avec la police  |  [18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 21 septembre 2013

Macabres pillages dans le Rhône : quatre fossoyeurs et un marbrier sont suspectés d’avoir volé des bijoux et des dents en or sur des cadavres et récupéré des stèles pour les revendre. Présentés samedi à un juge lyonnais, ils ont été mis en examen pour vol, recel et atteinte à l’intégrité d’un cadavre. Le parquet a requis leur placement sous contrôle judiciaire, a précisé le directeur de la Sûreté départementale, Jean-Marc Rebouillat.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La mise au jour de ces trafics a débuté fin août, lorsqu’une gardienne de cimetière a dénoncé à la directrice des pompes funèbres son ex-compagnon, fossoyeur de 33 ans, considéré par les enquêteurs comme la «tête de réseau».

Ils dépouillaient les morts de leurs bagues, colliers et dents en or

Surveillé, cet homme qui travaillait «dans tous les cimetières de l’agglomération» a été surpris en train de démanteler des caveaux, mettre les stèles et piliers de côté et les livrer à des marbriers avec son camion de service, a raconté le responsable policier. Son ancienne concubine a de son côté été repérée «en train de vendre des dents en or» chez Or en cash, spécialiste du rachat des métaux précieux. Pour l’instant, elle n’a pas été mise en cause judiciairement, a précisé le responsable policier.

L’enquête, qui se poursuit sous commission rogatoire et pourrait entraîner d’autres arrestations, a conduit à l’interpellation jeudi de quatre fossoyeurs et d’un marbrier, dont le trafic dure depuis 2009 et ne concerne que les concessions en état d’abandon.

Trois des fossoyeurs «dépouillaient les morts» de leurs bagues, colliers et dents en or, arrachées à la pince, alors que le quatrième «ne faisait que dans la marbrerie», a détaillé Jean-Marc Rebouillat. Faute de registre, le produit de leur trafic n’est pas encore connu.

Les suspects ont reconnu les faits

Les enquêteurs ont cependant saisi une enveloppe de 2000 euros remise en échange de l’or, principalement revendu à des gens du voyage sédentarisés, et surpris une transaction à 600 euros en échange du marbre. Chez le marbrier interpellé, ils ont placé sous séquestre 1500 mètres carrés de marbre dont la provenance est douteuse. Poli et retaillé, le marbre était revendu comme neuf à des familles endeuillées.

La loi impose en principe la destruction des monuments et emblèmes funéraires restés sur une concession abandonnée, qui doivent être concassés, tandis que les corps exhumés doivent être incinérés, selon Jean-Marc Rebouillat.

Entendus par la police, les cinq suspects ont reconnu les faits mais ont affirmé que ce «recyclage» du marbre était «une pratique institutionnalisée» et gratuite, considérée comme un «échange de bons procédés» entre fossoyeurs et marbriers.

http://www.leparisien.fr/lyon-69000/rhone-les-fossoyeurs-volaient-des-cadavres-et-trafiquaient-du-marbre-21-09-2013-3156941.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz