FLASH
[26/04/2018] Nikki Haley, l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU : « le Hamas doit arrêter d’utiliser les enfants de Gaza comme « chair à canon »  |  Mike Pompeo, fraîchement nommé secrétaire d’Etat, se rendra en Israël dimanche pour son 1er voyage officiel à l’étranger  |  Alors que Mahmoud Abbas paye les terroristes qui tuent des juifs, Israël a condamné un policier à 9 mois de prison pour la mort d’un arabe. Soit vous êtes pour le camp terroriste palestinien, soit pour la démocratie  |  France : 2 hommes interpellés près du domicile d’Emmanuel Macron au Touquet (62), après avoir tenté de renverser des piétons qui traversaient  |  Durant la nuit, Tsahal a arrêté 5 terroristes recherchés en Judée Samarie occupée par les Arabes, dont 2 armés de fusils d’assaut M-16 et de cartouches  |  [25/04/2018] Si Melania Trump était démocrate, elle serait chaque mois en couverture des magazines féminins du monde entier. Et les journalistes se disent neutres et honnêtes ?  |  Harry Reid aux démocrates : « Moins on parle d’impeachment [de Trump], mieux c’est pour nous »  |  Dennis Prager sur Fox : « Attention, la liste des best-sellers du New York Times n’est pas réelle. Elle ne mentionne pas les livres conservateurs et religieux ! »  |  Effet Trump : « le site nucléaire de Corée du Nord a été détruit », affirment des scientifiques  |  Effet Macron : Ricoh licencie 360 personnes en France. Effet Trump : Apple crée 20 000 emplois aux USA. Et c’est Trump le taré ?  |  [24/04/2018] Effet Trump : le PIB des Etats-Unis dépasse les prévisions et atteint son plus haut en 15 ans : de quoi être exciter la haine des médias  |  Allemagne 1930 : un leader juif met en garde de ne pas porter de kippa en public en raison des attaques antisémites. Cette mise en garde vient d’être réitérée en 2018  |  Dans une déclaration, l’Autorité palestinienne refuse tout compromis pour atteindre la paix avec Israël  |  La religion de paix frappe encore : 6 morts, 15 blessés dans 3 attentats suicides à Quetta au Pakistan  |  [23/04/2018] Sky News a vu trois camions de l’armée se rendre sur le banc de Salisbury où l’ancien espion Sergei Skripal et sa fille Yulia ont été retrouvés après avoir été empoisonnés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 22 septembre 2013

551751-civilians-escape-an-area-at-the-westgate-shopping-centre-in-nairobi

Le célèbre « Westgate Mall », attaqué samedi à Nairobi par des jihadistes, était le centre commercial le plus en vue de Nairobi, la capitale kenyane, avec une nombreuse clientèle expatriée. De plus, il appartenait en partie à des hommes d’affaires israélien, et plusieurs boutiques israéliennes y sont installées.

L’attaque terroriste a été revendiquée par les shebab affiliés à Al-Qaïda, qui « ont frappé là pour montrer qu’ils avaient toujours un pouvoir de nuisance », observe M. Kisiangani, analyste auprès de l’Institut sud-africain d’études sécuritaires (ISS).

Le bilan provisoire est d’au moins 59 personnes et 175 blessées.

La confrontation se poursuit en ce moment même entre les forces de sécurité et les islamistes, qui détiennent toujours un nombre indéterminé d’otages.

Fait remarquable : des forces de sécurité israéliennes sont sur place et participent à l’intervention.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Comme la plupart des centres commerciaux kényans, Westgate n’était habituellement surveillé que par quelques gardes de sociétés de sécurité privé, équipés de simples détecteurs de métaux ou plus rarement de fusils à pompe, mais incapables de faire face à une attaque armée. Les visiteurs n’étaient soumis qu’à un rapide contrôle de leurs sacs. Seuls les véhicules pénétrant dans les parkings souterrains ou en terrasse étaient sommairement examinés.

Un Art Caffe, un café-restaurant-boulangerie très prisé de la clientèle européenne, et faisant partie d’une chaîne israélienne, avec une longue terrasse en rez-de-chaussée qui donne directement sur la route a été la cible de la première attaque.

La propre soeur du président kényan Uhuru Kenyatta se trouvait dans le centre commercial au moment de l’attaque, selon le quotidien The Nation et elle a pu être placée en lieu sûr par les forces de sécurité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

BUw1dW2CIAAYNPZ

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz