FLASH
[25/09/2018] La France refuse l’Aquarius bourré d’étrangers illégaux et suggère qu’il accoste à Malte  |  Comme l’a expliqué Trump, la Chine ne peut pas gagner son bras de fer tarifaire contre les Etats-Unis. La guerre commerciale de Trump prend une dimension militaire avec la vente d’armes de chasse à réaction à Taiwan  |  [24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 22 septembre 2013

551751-civilians-escape-an-area-at-the-westgate-shopping-centre-in-nairobi

Le célèbre « Westgate Mall », attaqué samedi à Nairobi par des jihadistes, était le centre commercial le plus en vue de Nairobi, la capitale kenyane, avec une nombreuse clientèle expatriée. De plus, il appartenait en partie à des hommes d’affaires israélien, et plusieurs boutiques israéliennes y sont installées.

L’attaque terroriste a été revendiquée par les shebab affiliés à Al-Qaïda, qui « ont frappé là pour montrer qu’ils avaient toujours un pouvoir de nuisance », observe M. Kisiangani, analyste auprès de l’Institut sud-africain d’études sécuritaires (ISS).

Le bilan provisoire est d’au moins 59 personnes et 175 blessées.

La confrontation se poursuit en ce moment même entre les forces de sécurité et les islamistes, qui détiennent toujours un nombre indéterminé d’otages.

Fait remarquable : des forces de sécurité israéliennes sont sur place et participent à l’intervention.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Comme la plupart des centres commerciaux kényans, Westgate n’était habituellement surveillé que par quelques gardes de sociétés de sécurité privé, équipés de simples détecteurs de métaux ou plus rarement de fusils à pompe, mais incapables de faire face à une attaque armée. Les visiteurs n’étaient soumis qu’à un rapide contrôle de leurs sacs. Seuls les véhicules pénétrant dans les parkings souterrains ou en terrasse étaient sommairement examinés.

Un Art Caffe, un café-restaurant-boulangerie très prisé de la clientèle européenne, et faisant partie d’une chaîne israélienne, avec une longue terrasse en rez-de-chaussée qui donne directement sur la route a été la cible de la première attaque.

La propre soeur du président kényan Uhuru Kenyatta se trouvait dans le centre commercial au moment de l’attaque, selon le quotidien The Nation et elle a pu être placée en lieu sûr par les forces de sécurité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

BUw1dW2CIAAYNPZ

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz