Publié par Jean-Patrick Grumberg le 24 septembre 2013

images-1

Rabra Bendjebbour, la nounou du dernier fils de Noah, accuse la mère et le tennisman de l’avoir sous-payée, fait travailler des heures d’esclave, et de l’avoir licenciée abusivement. Décidément, ils y mettent un point d’honneur, à gauche, à maltraiter leur personnel : Christiane Taubira, Ségolène Royal… la liste est longue.

«Elle ne prenait son fils dans ses bras que pour sortir dehors, devant les gens» dit la nounou à propos d’Isabelle Camus, la compagne de Yannick Noah. Quand à «Yannick [il] venait embrasser son fils une seule fois par jour, le soir, avant de le laisser dormir dans ma chambre et de me laisser s’occuper de lui comme si j’étais sa mère.»

La nounou raconte que le couple s’est comporté avec elle comme le pire des patrons voyous : ça, venant de la gauche bien pensante, cela me semble normal – elle est trop belle pour être honnête.

«Je les ai suivis pendant trois mois, en tournée, puis en vacances, et je me suis occupée de Joalukas nuit et jour, du lundi au dimanche, pour 950 euros par mois.»

JPG : Aïe…

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

En juin 2004 Rabra Bendjebbour  est «arrivée chez eux dès la naissance du bébé, et dès lors je me suis retrouvée prise dans un tourbillon», dit la nounou :

  • Horaires à rallonge,
  • aucun temps libre,
  • liste de tâches à rallonge,
  • salaire de misère,

Un jour, la nounou se rebiffe : «j’expliquais juste à Isabelle Camus que je n’étais plus prête à travailler jour et nuit! Elle m’a dit “dans ce cas-là, dégage”.»

La nounou a ensuite traversé une période très difficile, et a réalisé «combien elle était exploitée» en 2011 quand « sa sœur a ouvert un restaurant, et [qu’elle] en ai parlé à son comptable, qui [lui] a dit qu’elle avait été gravement sous-payée.»

La suite au tribunal des prud’hommes de Bobigny mardi prochain.

Rabra Bendjebbour déposera plainte au pénal pour «esclavage» et «abus de confiance» si elle n’obtient pas réparation.

Cette histoire vous étonne ? Pas moi… la gauche est trop totalitaire pour être honnête.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/09/24/01016-20130924ARTFIG00343-la-nounou-du-fils-de-yannick-noah-accuse-le-couple-d-esclavage.php

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz