FLASH
[21/11/2017] Religion d’amour : au moins 50 morts dans l’explosion terroriste d’une mosquée au Nigeria  |  Religion de paix : des dizaines de morts dans une mosquée du Nigéria  |  « Si Fox News avait existé, les agressions sexuelles de Bill Clinton auraient été révélés, et il n’aurait jamais été élu président »  |  [20/11/2017] Les États-Unis réinscrivent la Corée du Nord sur la liste des États terroristes  |  Merkel dit à la presse que les négociations de coalition avec les Verts et les liberaux ont échoué et qu’il y aura de nouvelles élections  |  Religion de paix : une foule de 1000 personnes attaquent une église copte en Egypte. Les chrétiens se sont enfermés dedans pour se protéger  |  Victoire sur la pollution : le serial killer Charles Manson est mort  |  L’arrivée des livres dans la maison a bien plus bouleversé la vie de famille que les smartphones  |  Cocktails molotovs, tirs de mortier et voitures incendiées: nuit multiculturelle à Mantes-La-Jolie  |  Bruxelles : des migrants tentent de squatter un immeuble, 6 blessés lors d’affrontements avec la police  |  [18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 25 septembre 2013

Coup de théâtre dans l’enquête sur la disparition de la petite Fiona à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). D’après le quotidien local «La Montagne», qui cite l’avocat de la mère de la fillette, celle-ci est passée aux aveux ce mercredi soir devant les policiers de Perpignan où elle se trouve en garde à vue. «Fiona aurait succombé à un coup porté par le compagnon de la mère», écrit le journal sur son site internet. La mère a précisé que Fiona a été enterrée près de Clermont-Ferrand.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

«Le Parisien – Aujourd’hui en France» sait aussi, selon une source proche de l’affaire, que la mère et le beau-père de Fiona ont consulté quelques jours avant la disparition supposée de l’enfant, le 12 mai dernier à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), des archives de presse sur internet concernant des affaires de disparitions d’enfants. Ce sont des analyses informatiques menées par la police scientifique de la PJ qui ont permis de l’établir. Cet élément, très troublant aux yeux enquêteurs, est l’une des raisons pour lesquelles Cécile Bourgeon, la mère de la fillette, et son compagnon actuel, Berkane Maklouf, ont été placés en garde à vue mardi soir, à Perpignan (Pyrénées-Orientales), où le couple venait de s’installer.

L’enquête sur la disparition de Fiona est venue contredire la version de la mère de l’enfant, en garde à vue depuis mardi avec quatre autres personnes, montrant que la jeune femme «n’était pas dans le parc» où sa fille est censée avoir disparu.

Cécile Bourgeon, 25 ans, était toujours entendue ce mercredi soir à Perpignan avec son compagnon, Berkane Maklouf. Trois autres hommes, des proches du couple, sont en garde à vue à Clermont-Ferrand. «L’enquête a permis d’établir que la mère n’était pas dans le parc (au moment où Fiona aurait disparu, ndlr), contrairement à ce qu’elle a affirmé», ont expliqué des sources proches de l’enquête.

Une fête très alcoolisée

Cécile Bourgeon soutenait que Fiona, 5 ans, avait disparu le 12 mai vers 17 heures alors qu’elle jouait avec sa petite sœur au parc de Montjuzet, sur les hauteurs de la capitale auvergnate, et qu’elle-même, alors enceinte de six mois, s’était assoupie sur un banc.

«Les enquêteurs n’ont pas mis la mère en garde à vue rapidement car elle était enceinte, mais ils auraient bien aimé. Elle a accouché en août, ils ont attendu un mois pour la mettre en garde à vue», a-t-on poursuivi de même source.

L’enquête, notamment grâce à une surveillance étroite, «a permis d’établir que les cinq personnes gardées à vue ont fait la fête et étaient très alcoolisées la veille ou l’avant-veille de la disparition présumée», a-t-on ajouté. Des jeunes du quartier ont décrit Berkane Maklouf comme un toxicomane notoire. «Dès qu’il est arrivé, il cherchait de l’héroïne et demandait où on pouvait en trouver», a dit l’un d’eux à une correspondante de l’AFP.

«J’espère revoir ma fille en entier», avait déclaré un peu plus tôt dans la journée, depuis Clermont-Ferrand, le père de Fiona et de sa soeur Eva, Nicolas Chafoulais.

http://www.leparisien.fr/clermont-ferrand-63000/disparition-de-fiona-la-mere-passe-aux-aveux-25-09-2013-3169121.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz