FLASH
[18/08/2017] Quand il y a 1 attentat en Israël, Barcelone dit « les islamistes résistent aux crimes d’Israël ». Barcelone a commis quels crimes?  |  On peut supposer que le général Kelly a exigé le départ de Steve Bannon, conseiller de Trump  |  Après les attentats, la Pologne appelle l’UE à «fermer la porte» à l’immigration  |  Steve Bannon évincé de la Maison-Blanche. Pourrait retourner à Breitbart News  |  Venezuela : l’assemblée pro-gouvernement confisque le pouvoir à l’opposition  |  Sur Facebook, la députée du Missouri dit espérer que « Trump sera assassiné ». Le gouverneur demande sa démission  |  #Finland #Turku – bien qu’il ait hurlé Allahu Akbar, la police ne dit pas (encore) « le motif est terroriste »  |  #Finlande #Turku : nouveau bilan 2 morts, 8 blessés  |  #Allemagne, #Wuppertal : selon des témoins, l’attaque au couteau (1 mort 1 blessé) est lié à une dispute, pas à un attentat  |  #Allemagne, #Wuppertal, la police ne sait pas encore s’il s’agit d’un attentat terroriste (1 mort 1 blessé grave)  |  USA : l’Ohio se propose de classer les néo-nazis comme groupes terroristes  |  #Allemagne #Elberfeld : le motif de l’attaque n’est pas connu mais ne semble pas être terroriste  |  #Allemagne #Elberfeld : attaque au couteau – 1 mort, 1 blessé  |  #Turku #Finlande : Sécurité renforcée dans les gares et aéroports, d’autres jihadistes recherchés  |  #Finlande : la police recherche d’autres suspects  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 25 septembre 2013

Coup de théâtre dans l’enquête sur la disparition de la petite Fiona à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). D’après le quotidien local «La Montagne», qui cite l’avocat de la mère de la fillette, celle-ci est passée aux aveux ce mercredi soir devant les policiers de Perpignan où elle se trouve en garde à vue. «Fiona aurait succombé à un coup porté par le compagnon de la mère», écrit le journal sur son site internet. La mère a précisé que Fiona a été enterrée près de Clermont-Ferrand.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

«Le Parisien – Aujourd’hui en France» sait aussi, selon une source proche de l’affaire, que la mère et le beau-père de Fiona ont consulté quelques jours avant la disparition supposée de l’enfant, le 12 mai dernier à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), des archives de presse sur internet concernant des affaires de disparitions d’enfants. Ce sont des analyses informatiques menées par la police scientifique de la PJ qui ont permis de l’établir. Cet élément, très troublant aux yeux enquêteurs, est l’une des raisons pour lesquelles Cécile Bourgeon, la mère de la fillette, et son compagnon actuel, Berkane Maklouf, ont été placés en garde à vue mardi soir, à Perpignan (Pyrénées-Orientales), où le couple venait de s’installer.

L’enquête sur la disparition de Fiona est venue contredire la version de la mère de l’enfant, en garde à vue depuis mardi avec quatre autres personnes, montrant que la jeune femme «n’était pas dans le parc» où sa fille est censée avoir disparu.

Cécile Bourgeon, 25 ans, était toujours entendue ce mercredi soir à Perpignan avec son compagnon, Berkane Maklouf. Trois autres hommes, des proches du couple, sont en garde à vue à Clermont-Ferrand. «L’enquête a permis d’établir que la mère n’était pas dans le parc (au moment où Fiona aurait disparu, ndlr), contrairement à ce qu’elle a affirmé», ont expliqué des sources proches de l’enquête.

Une fête très alcoolisée

Cécile Bourgeon soutenait que Fiona, 5 ans, avait disparu le 12 mai vers 17 heures alors qu’elle jouait avec sa petite sœur au parc de Montjuzet, sur les hauteurs de la capitale auvergnate, et qu’elle-même, alors enceinte de six mois, s’était assoupie sur un banc.

«Les enquêteurs n’ont pas mis la mère en garde à vue rapidement car elle était enceinte, mais ils auraient bien aimé. Elle a accouché en août, ils ont attendu un mois pour la mettre en garde à vue», a-t-on poursuivi de même source.

L’enquête, notamment grâce à une surveillance étroite, «a permis d’établir que les cinq personnes gardées à vue ont fait la fête et étaient très alcoolisées la veille ou l’avant-veille de la disparition présumée», a-t-on ajouté. Des jeunes du quartier ont décrit Berkane Maklouf comme un toxicomane notoire. «Dès qu’il est arrivé, il cherchait de l’héroïne et demandait où on pouvait en trouver», a dit l’un d’eux à une correspondante de l’AFP.

«J’espère revoir ma fille en entier», avait déclaré un peu plus tôt dans la journée, depuis Clermont-Ferrand, le père de Fiona et de sa soeur Eva, Nicolas Chafoulais.

http://www.leparisien.fr/clermont-ferrand-63000/disparition-de-fiona-la-mere-passe-aux-aveux-25-09-2013-3169121.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz