Publié par Jean-Patrick Grumberg le 28 septembre 2013

Woolwich-attacker-suspects-1905276

Les bourreaux du soldat anglais, poignardé et décapité en pleine rue de Londres le 22 mai, ont nié toute culpabilité lors de leur première audition, hier vendredi 27 septembre, au tribunal d’Old Bailey à Londres.

La veuve du soldat, Rebecca Rigby, s’est effondrée en larmes en entendant les deux hommes.

Les deux Britanniques convertis à l’islam ont été inculpés et incarcérés pour le meurtre sauvage par décapitation du soldat Lee Rigby, jeune père de deux enfants, à proximité de sa caserne de Woolwich, le 22 mai dernier. Leur procès doit commencer le 18 novembre prochain.

Michael Adebolajo, 28 ans, a exigé qu’on l’appelle Mujaahid Abu Hamza, Michael Adebowale, 22 ans, a demandé à être appelé Ismail Ibn Abdullah. Les deux ont déclaré avoir agi en temps que combattants islamiques.

Selon la loi de l’islam, ils ne sont pas coupables du meurtre d’un infidèle. Le mode d’assassinat est en outre halal, conforme au coran. Et selon la loi de l’islam, seul le coran sert de loi aux hommes, et les lois démocratiques ne s’appliquent pas.

Ils ont également nié deux autres chefs d’inculpation concernant une tentative de meurtre de policier.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.theguardian.com/uk-news/2013/sep/27/woolwich-attack-not-guilty-lee-rigby-murder

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

54
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz