Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 septembre 2013

1371551117736.cached

Un homme à moto a ouvert le feu, jeudi soir, sur un homosexuel âgée d’une vingtaine d’années, devant sa maison, le tuant sur le coup.

L’homme et son complice ont pris la fuite après l’exécution de leur crime homophobe, mais des témoins ont reconnu les tenues et la barbe islamistes des auteurs du crime.

La question que vous vous posez, c’est : à quel endroit ce crime a-t-il été commis.

Il y a encore vingt ans, votre question aurait été légitime, car si cela se passait dans un vague pays arriéré, cela ne vous concernait que de très loin.

Mais il y a encore vingt ans, les islamistes n’étaient pas parmi vous.

Il y a encore vingt ans, vous ne saviez pas qu’il n’existe qu’un seul et même islam radical. Saint Denis, Peshawar, Iran, Irak, Gaza, Mali, Egypte : les mêmes mots, les mêmes pierres jetées, les mêmes attentats, les mêmes hurlement allah akbar, les mêmes viols, les mêmes revendications, vous ont appris que l’islam radical est un et un seul mal planétaire.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’assassinat de cet homosexuel a eu lieu à Houta, au Yemen, et c’est le 6e depuis le début de l’année – rien que dans cette ville. Des assassinats similaires ont été commis dans les provinces d’Abyane et d’Aden, et ont été attribués à Ansar al-Charia, un groupe affilié à Al-Qaïda, qui applique la loi islamique, la même que celle que réclament les barbus que vous croisez au marché.

Leurs tribunaux ont condamné à mort – et exécuté – tous ceux qui ont été accusées de crimes selon l’islam (apostat, infidélité, homosexualité…). D’autres coupables ont été amputés d’une main après avoir été accusés de vol – toujours dans le strict respect du coran.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz