Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 septembre 2013

La ministre du Logement Duflot Cécile a estimé jeudi que les propos de Manuel Valls sur les Roms vont « au-delà de ce qui met en danger le pacte républicain ».

Manuel Valls a répondu hier qu’il trouve « insupportables » les critiques de Cécile Duflot à son encontre.

C’est, je suppose, la vision du pacte républicain des deux ministres: s’entre-déchirer en public.

Mais il y a pire encore : en juillet 2010, Manuel Valls assénait à Nicolas Sarkozy les critiques qu’il reproche aujourd’hui à Cécile Duflot de lui jeter au visage :

BVWEmEBCIAAOm8Z.jpg-large

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Au delà de ces étranges querelles qui rappellent celles, plus profondes encore, entre Manuel Valls et Christiane Taubira, et qui ne semblent pas émouvoir les témoins auto-proclamés de l’intelligence et de la culture, je finis par me demander si les représentants de la gauche ne piochent pas tous dans la même boite à tiroir remplie de phrases toutes faites, le même fourre-tout à clichés, dont ils ne voient pas qu’ils sont souvent vides de sens.

Cela rappelle que le Parti socialiste a été incapable, durant sa longue décennie d’errance, de renouveler ses orientations politiques, et que c’est la droite complexée, toujours très vivace, qui a fermé le chantier béant de la rénovation du Parti socialiste en perdant l’élection de 2012.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

34
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz