FLASH
[23/09/2017] Dans son discours en Alabama, Trump dit littéralement : « virez moi ces footballeurs fils de putes qui refusent d’honorer notre drapeau »  |  Algérie : le gouvernement interdit le voile intégral à l’école  |  Chelles : un membre du gang des barbares retourne déjà en prison  |  [22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  |  [21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  |  Vicieux, quand Obama était président, il a beaucoup critiqué Wall Street. Maintenant il y fait des conférences payées 400 000$  |  Tremblement de terre au Mexique : 160 morts  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 1 octobre 2013

 

Téléréalité-1

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  J’ai toujours eu, avec la France, une relation à la fois étroite et ambivalente ; un mélange d’amitié et d’irritation. De l’amitié, car l’amitié francophone gravite autour de l’amitié française, qui reste la source de notre langue commune. De l’irritation, car le fossé entre ce que certains Français sont aujourd’hui réellement devenus et ce qu’ils croient être encore, ce fossé est devenu abyssal.

Peut-être que Sarkozy, en dépit de ses origines helléno-magyares, a été, de tous les présidents de la Ve République, celui qui a incarné le plus ce fossé franco-français, ce mode de pensée décalé, cet anachronisme à la française, anachronisme durant un quinquennat qui, seul côté rigolo, fut aussi l’Age d’Or des humoristes et des journalistes impertinents.

Il est vrai qu’avec Hollande, ce n’est plus le président anormal qui irrite, mais le président normal qui fait rire et sourire, mais qui, en même temps, est celui qui a instauré un régime socialiste qui pulvérise au gaz les femmes et les enfants lorsqu’ils manifestent contre le mariage gay. Hollande fait rire et sourire, écrivais-je. Du moins vu de l’étranger.

Je n’ai pas encore suffisamment avancé dans ma « quête » historique et sociologique pour parvenir à expliquer ce mal français qui confond idéologie et connaissance. Au stade actuel, j’en suis à dater le début du déclin français lorsque son roi alla piétiner, sur son cheval, les vignobles de Rhénanie. Les Français appellent cela le sac du Palatinat. Ce roi donc, qui ne représentait plus qu’une grandeur à la fois bouffonne, versaillaise et vaniteuse.

Ce roi qui se tapait des courtisanes, donc des putes en bon français ; et qui faisait bombance après la chasse avec ses courtisans. Ce roi qui se poudrait mais ne se lavait pas. En quoi ce Louis XIV à perruque était-il encore Roi des Français ? En quoi la France de ce roi était-elle encore Fille aînée de l’Eglise ?

J’ajouterais que la France chrétienne s’est ramassé quelques coups de massue spectaculaires avec la Réforme, la Révolution dite française, la Révolution bolchevique et la Révolte de Mai 68. Personnellement, je ne souhaite nullement que la France revienne en arrière, qu’elle redevienne monarchique et qu’elle redevienne la Fille aînée de l’Eglise.

En revanche, je souhaiterais que la France daigne s’intéresser un peu moins à son nombril et un peu plus à ce qui fonctionne correctement ailleurs que chez elle. Pour la liberté, je pense aux USA. Pour le fédéralisme, je pense encore aux USA et aussi à l’Allemagne, à la Suisse.

Pour le christianisme, je pense de nouveau aux USA, à l’Allemagne et à la Suisse. Je souhaiterais, pour tout dire, que la France se reconnaisse dans une société libre de culture judéo-chrétienne ouverte à l’islam à condition que cet islam soit réformé. Et si l’islam ne se réforme pas, alors que la France applique le droit laïc et républicain.

Je souhaiterais que la France soit catholique sans être pour autant catholique islamophile à tout prix, tout en étant catholique judéophobe et  catholique christianophobe envers les chrétiens qui ne sont pas catholiques. Si en France des mahométans deviennent évangéliques c’est un motif de joie et non de jalousie pour les catholiques.

Bref, je souhaiterais, pour finir, que la France se cesse d’alterner, tantôt l’étatisme version UMP, tantôt le socialisme version PS (je n’écris rien cette fois sur le social-étatisme du FN…). Si vraiment la France a besoin d’un Charlemagne ou d’une Jeanne d’Arc, alors que la France songe à ce qu’ont réalisé Ronald Reagan et Margaret Thatcher. Il est vrai qu’en l’espèce, le travail des idées, côté France, se fait exclusivement sur Internet. Et encore…

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz