FLASH
[17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  |  Primes en liquide : Claude Guéant condamné en appel à la prison ferme  |  Effet Trump : l’emploi des jeunes est au plus bas depuis 50 ans – quel horrible président ce Trump  |  « Nous ne voulons pas de migrants africains, ils ne viennent pas pour travailler pour les aides sociales » Andrej Babiš, premier ministre tchèque  |  Un engin explosif a détoné en Italie, près d’un siège du parti La Ligue  |  Israël : durant la nuit, l’armée a arrêté en Judée Samarie un terroriste musulman palestinien recherché  |  [16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 5 octobre 2013

Sa dernière tentative pour rester en France pourrait lui coûter cher. Un Tunisien sans-papiers de 22 ans qui comparaissait mercredi à Lyon devant un juge de la liberté et de la détention (JLD) au sujet de son maintien en centre de rétention, a mis le feu à ses vêtements en pleine audience. Cet acte lui vaut d’être poursuivi par le parquet pour «mise en danger de la vie d’autrui».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Comme l’a révélé le site de Rue89-Lyon, le jeune sans-papiers était en cours de présentation à un juge pour décider de son maintien en centre de rétention lorsque celui-ci a sorti soudainement une fiole contenant un liquide inflammable, pour ne pas subir de nouvelle expulsion. «Il était assis, il a allumé le feu sur sa personne, son pull a commencé à brûler, il a fallu que les fonctionnaires de police se jettent sur lui pour stopper le feu. Soigné à l’hôpital pour des blessures légères, il n’a pas été hospitalisé», a expliqué vendredi soir son avocat.

Un policier très légèrement blessé

Le jeune homme «a grièvement exposé l’intégrité corporelle du juge, du greffier, des fonctionnaires de police et d’un autre étranger qui assistaient à l’audience», a expliqué source judiciaire qui a précisé qu’un des policiers avait reçu un dégagement de fumée sur son pantalon.

Le parquet de Lyon a décidé d’ouvrir une information judiciaire pour «mise en danger de la vie autrui» et «tentative de soustraction à une mesure d’éloignement en récidive légale» puisque le jeune homme «avait été condamné le 18 juillet dernier à 3 mois d’emprisonnement» pour ce motif. Le parquet a également requis son placement en détention provisoire.

Les avocats dénoncent un «délit de désespoir»

Mais ces poursuites ont indigné de nombreux avocats : «Il avait déposé une demande d’asile le jour même. Après le délit de solidarité qui criminalise les associations venant en aide aux étrangers, c’est le délit de désespoir! Il n’avait aucune volonté de mettre en danger les personnes autour, c’est un acte de désespoir», a rappelé l’un de ses avocats, mandaté par le barreau de Lyon pour le défendre, et qui préfère taire son nom.

«Poursuivre quelqu’un pour mise en danger de la vie d’autrui alors qu’il a vraiment tenté de se détruire est largement démesuré. On peut très bien décider de ne pas le poursuivre et le laisser en centre de rétention, on a été nombreux à être choqué de ces poursuites», s’est indignée Me Marie-Noëlle Fréry, membre du syndicat des avocats de France.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/lyon-un-sans-papier-s-immole-un-juge-le-poursuit-04-10-2013-3196317.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz