FLASH
[21/10/2018] Nouveau sondage très important de NBC/WSJ: le taux de popularité de Trump est supérieur à celui d’Obama à la même période de 2010 – #Trump : 47%, #Obama 44%  |  Ce matin, les forces armées israéliennes ont ouvert le feu sur les terroristes musulmans palestiniens qui s’approchaient de la frontière pour aller trancher la gorge d’innocents citoyens juifs  |  [20/10/2018] Grèce : le nombre de cas d’abus sexuels sur enfants explose dans le plus grand camp de migrants du pays  |  Montbéliard (25) : Un électricien tabassé dans la rue par 5 « jeunes » parce qu’il installait les lumières de Noël  |  « Quand j’entends qu’un média est traité d’extreme droite par @lemondefr, je me dis qu’il est sans doute bon »  |  Nord de la France : escroquerie aux allocations sociales – au moins 1,7 million d’euros, 3 romanichels mis en examen  |  76% des Français choqués, désapprouvent le comportement de Jean-Luc Mélenchon pendant les perquisitions  |  Inondations de l’Aude : de nombreux vols et cambriolages relevés dans les zones sinistrées  |  A Créteil, un lycéen pointe son arme à quelques centimètres de sa prof, en classe, pour qu’elle le note -présent- (source Le Parisien)  |  [19/10/2018] Grande-Bretagne, la fête peut reprendre : l’islamiste Anjem Choudary est sorti de prison après avoir purgé la moitié de sa peine  |  Effet trump : la croissance de la Chine n’a jamais été aussi faible depuis 2009  |  Avec 900 000 followers, @Tsahal_IDF court-circuite la censure totale des médias et informe les gens de la réalité du terrorisme musulman  |  France : un « jeune » de 23 ans est mort d’un coup de couteau. 2 autres sont blessés. @lavoixdunord appelle ça une « querelle de voisinage »  |  Hier, @Twitter a dit qu’il ne fermera pas le compte de Louis Farrakhan qui a dit que « les juifs sont comparables à des termites ». Twitter doit expliquer aux gens bannis pour moins que ça sa définition de l’incitation à la haine  |  [18/10/2018] Le juge rejette la demande de Paul Manafort de porter un costume au tribunal plutôt qu’un uniforme de prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 5 octobre 2013

Quatre ouvriers de l’usine de Renault Trucks à Saint-Priest, dont un intérimaire, ont dérobé des centaines d’injecteurs de moteur de poids lourd, qu’ils cédaient pour une bouchée de pain à un receleur chargé de les écouler en Algérie. Au prix de vente officiel dans le réseau, le montant du préjudice atteint 800 000 € en quatre mois.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Ils auraient pu passer pour des employés-modèles, qui demandaient à faire des heures supplémentaires le samedi… parce que c’était plus facile de voler », explique un enquêteur du G2I, le groupe Initiative et Investigation de la Sûreté, qui vient de démanteler un énorme trafic de pièces détachées de poids lourds vers l’Algérie.

Quatre ouvriers de Renault Trucks et un receleur, interpellés au début de la semaine, sont déférés ce jeudi matin au parquet pour vol et recel en bande organisée. En l’espace de quelques mois, ils ont volé des centaines, voire des milliers, d’injecteurs pour moteur de poids lourd, d’une valeur unitaire de 1 000 €. Sous la pression de l’Algérien qui leur achetait à très bas prix les pièces volées, ils compensaient leur faible bénéfice par un nombre de plus en plus important de vols.

C’est d’ailleurs le volume de ces vols qui attiré l’attention de Renault Trucks. Mi-mai, l’entreprise a déposé plainte après avoir découvert d’importants écarts d’inventaires sur deux références d’injecteurs. En étroite collaboration avec le service interne de sécurité, le G2I a mis en place des surveillances qui ont permis de découvrir la technique des voleurs.

Les voleurs trahis par des écarts d’inventaires

Un ouvrier de 32 ans a en effet été vu en train de voler des injecteurs dans l’une des caisses situées près de la chaîne de montage. Quelques jours plus tard, il a failli se faire surprendre par son chef et a décidé d’arrêter de voler. Mais pas de trafiquer, car il a aussitôt recruté trois collègues, dont son frère de 23 ans. Les trois hommes, qui travaillaient tous dans le même complexe, arrivaient un peu avant l’heure, ou repartaient un peu plus tard, avec des sacs à dos pleins d’injecteurs. Ils les donnaient à leur « patron », qui les payait 200 € la boîte de six. Celui-ci les vendait alors entre 300 et 350 € la boîte à un Algérien de 36 ans, basé à Oullins et effectuant de fréquents voyages en Algérie. C’est là qu’il écoulait ses stocks, dans la région de Biskra, probablement autour de 120 € la pièce. Il les convoyait en voiture, cachés parmi d’autres objets.

L’enquête a permis d’établir que les quatre ouvriers ont volé au moins 800 injecteurs depuis la mi-mai. En garde à vue, l’un des ouvriers a déclaré que ce trafic lui a rapporté plus de 15 000 € depuis début juin. Quand il a été arrêté, le chef du trafic avait dans sa voiture 36 injecteurs volés le matin même par ses complices. 30 autres ont été saisis chez le receleur.

Les deux hommes se seraient connus sur les marchés, où deux des ouvriers travaillaient au noir, en plus de leur activité. Le produit des vols leur a permis de se payer une voiture, de belles vacances et de vivre au-dessus de leurs moyens officiels.

http://www.leprogres.fr/faits-divers/2013/10/03/ils-pillent-renault-trucks-pour-alimenter-un-trafic-vers-l-algerie-yrir

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz