FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 6 octobre 2013

6469320-dans-l-aude-une-mairie-met-fin-aux-menus-specifiques-a-la-cantine

Pris à leur propre piège

Pierre Izard, le directeur général des services (DGS) de la commune de Lézignan dans l’Aude, a annoncé que la cantine scolaire ne servirait plus de menu de substitution sans porc pour les élèves.

Pas de sapins pas de halal

Le cohérent directeur a décidé d’appliquer le « principe de laïcité » que les musulmans brandissent pour faire supprimer les sapins de Noël des mairies.

Une dizaine de parents d’élèves musulmans ont appris la nouvelle, le 30 septembre, par courrier. Pierre Izard met les points sur les i et explique que « si le service ne vous convient pas, il vous appartiendra de prendre vos dispositions pour assurer la restauration de votre enfant ».

L’on pourrait ajouter que si la laïcité ne leur convient pas, les pays musulmans où ces familles pourront librement pratiquer leur religion ne manquent pas, et à moins d’être masochistes, ils auraient tort de se priver d’émigrer vers des cieux plus tolérants.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Une mère musulmane s’est d’ailleurs plaint de la rudesse du procédé, comme si son pays d’origine pouvait servir d’exemple : « les mots sont vraiment mal choisis. Qu’ils ne veuillent plus servir de repas sans viande ou sans porc en vertu d’un principe de laïcité, je comprends, mais qu’il le dise de cette manière et sans prévenir, c’est choquant », a réagi la mère.

Spécialistes de la victimisation, plusieurs parents d’élèves ont pris contact avec le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) pour signaler cette mesure.

Mais bien-sûr ! Contrariez les musulmans dans leurs demandes de transformer les pays qui les ont généreusement accueillis et à qui ils pourraient être reconnaissants de les avoir sortis de la dictature et de la misère de leurs épouvantables Algérie ou Maroc d’origine, et vous êtes islamophobes !

Et le CCIF, jamais en retard d’un prétexte pour stigmatiser les Français d’origine, au lieu d’expliquer aux minorités visibles le respect qu’ils doivent envers ceux qui les ont accepté, ont décidé de pleurnicher avec les professionnels de la victimisation et affirment que la décision « pose une fois de plus la question du principe de laïcité si souvent détourné de son sens premier pour être ensuite utilisé comme un outil d’exclusion, de contrainte et de discrimination ».

La réalité que le CCIF ne dit pas est que l’islam tente de faire reculer la république pour lentement imposer la charia, et que là sont les bases du vrai problème. Ce que le CCIF ne dit pas non plus est que de plus en plus de musulmans refusent de s’assimiler, vivent en communauté fermées, et rejettent jusqu’à la démocratie qui heurte de plein fouet les principes du coran.

Apeuré, le maire de Lézignan-Corbières, Michel Maïque, contredisant son DGS, a indiqué que « la municipalité n’a jamais changé de position sur le sujet, nous continuons à servir des menus sans cochon aux enfants musulmans ».

Pas du tout ! a rétorqué le DGS : « Nous avions eu des soucis avec une paire de parents. Parfois, à l’instant T, il n’était pas possible de répondre à cette demande (de deuxième repas, ndlr). J’ai été obligé de cesser tout cela et de mettre chacun devant ses responsabilités », mais devant les pressions des bien-pensants Pierre Izard a été contraint de reculer : « Nous sommes en train de porter remède. Nous avons demandé de développer des solutions, pour à l’avenir répondre à ces problématiques », a rassuré M. Izard.

Tenez bon Mr Izard, la république ne doit plus reculer. Aujourd’hui le cochon, demain le voile, après demain les classes garçons et filles séparées, et puis quoi encore ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz