FLASH
[17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  |  Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a installé un découpage en carton de sa photo pour que les journalistes posent leurs questions, puis il a quitté la conférence de presse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 octobre 2013

Screen Shot 2013-10-07 at 5.23.52 PM

J’aurais voulu être espion, mais il fallait avaler des microfilms et mon médecin me l’a interdit.
Woody Allen,

L’espionnage est l’un des plus vieux métier du monde. Mais contrairement à « l’autre plus vieux métier », il est naturellement très méconnu.

Car la première qualité de l’espion est de se faire oublier. C’est aussi ce qui le rend fascinant.

Son univers mystérieux, sublimé à l’écran par 007, à qui aucun ennemi ni aucune jolie femme ne résiste, caché là où personne ne l’attend dans les films d’Hitchcock ; sa froide détermination face au danger extrême, libèrent le fantasme et excitent la curiosité.

C’est à ce voyage que nous convie Eric Denécé*, ancien analyste du renseignement, au travers de l’espionnage en 365 citations qui réunit – c’est une première – près de 400 citations sur le monde de l’espionnage vu par des hommes de plume, des politiques, des historiens mais aussi des anciens du renseignement.

Se servant de citations d’Homère à Balzac, de Stendhal à Julien Gracq, l’auteur nous dévoile les phases de cette profession dont les secrets ne sont pas accessibles à tous : la recherche, l’analyse, le contre‐ espionnage, et puis l’action, et fait voler en éclat quelques idées reçues…

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Denécé promet – et pour l’avoir publié quelques fois sur Dreuz, nous savons qu’il ne déçoit jamais, que son recueil, « véritable bréviaire de l’officier de renseignement » nous initiera aux « arts de la clandestinité » : recruter, manipuler, tromper, surprendre, à travers la littérature française et étrangère.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

* Eric Denécé est directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R) et enseigne à l’université Jean Moulin – Lyon 3. Ce recueil est son vingtième ouvrage et le dixième qu’il consacre à l’univers des services secrets.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz