FLASH
[12:11] Explosion entendue partout en région parisienne : c’est un avion qui a passé le mur du son  |  Les sénateurs Républicains élaborent un projet de loi pour protéger les femmes, et empêcher les transsexuels de participer aux compétitions sportives féminines  |  Le directeur politique de Biden au Texas impliqué dans une escroquerie de collecte de bulletins de vote par correspondance  |  Le FBI déclassifie un document alléguant que l’affaire de la collusion russe était l’idée d’Hillary Clinton, Obama a été informé  |  Un trafiquant de drogue belge détourne un hélicoptère loué à son PROPRE NOM pour libérer sa femme prisonnière, découvre que la prison est trop petite pour y atterrir  |  Plus de 3 100 victimes de coups de feu dans le Chicago démocrate cette année  |  De Blasio dit qu’il infligera une amende à toute personne à New York qui ne porte pas de masque – le taux d’infection dépasse les 3 %  |  Le mouvement Amal condamne Macron pour avoir accusé les chiites d’avoir provoqué l’échec de formation du gouvernement libanais  |  Nasrallah : Les accusations de trahison de Macron sont inacceptables et condamnables  |  Les troupes indiennes ouvrent le feu à la frontière dans la région himalayenne contestée du Cachemire  |  Arménie vs Azerbaïdjan. 4ème journée : les combats continuent, des Kurdes et des Turcs syriens auraient été recrutés  |  Portland : Une émeutière menace de déféquer devant la porte d’un policier si sa voiture est rayée  |  L’agresseur de Charlie Hebdo accusé de tentative d’assassinat terroriste  |  Le débat présidentiel commence. Suivez nos commentaires sur le fil Twitter de Dreuz  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 8 octobre 2013

 

Iran-missiles-2

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  L’on raconte que l’économie iranienne irait mal. Cela dépend de ce que l’on entend par là. En effet, le Pakistan demande à l’Iran deux milliards de dollars pour financer son propre gazoduc. L’Iran a quasiment achevé la partie des travaux sur son territoire pour un gazoduc à 7,5 milliards de dollars qui doit relier  —  sur 1’800 kilomètres  —  les champs gaziers de South Pars et de Nawabchah à Karachi, principale ville économique pakistanaise.

Le Pakistan peine à financer la construction des 780 kilomètres du pipeline  —  qui traversent son territoire  —  et qui doivent lui permettre d’importer, chaque jour, 21 millions de mètres cubes de gaz iranien. L’Iran possède les deuxièmes réserves mondiales les plus grandes de gaz et développe rapidement sa production. Si le Pakistan ne parvient pas à compléter sa portion du gazoduc, il devra payer des indemnités à l’Iran.

Confronté à une baisse de sa propre production de gaz naturel et à une hausse de sa demande intérieure, le Pakistan fermera, de novembre 2013 à janvier 2014, dans la province du Pendjab, la plus peuplée du pays, les stations-services vendant du gaz naturel compressé (CNG), un carburant bon marché utilisé par les taxis, les autobus, les motos et les automobilistes de la classe moyenne. Le gaz ainsi économisé sera vendu pour chauffer les maisons pendant l’hiver. Le Pakistan limite déjà l’ouverture des pompes à quelques jours par semaine seulement, ce qui cause de longues files d’attente.

Le Pakistan a massivement investi pour acquérir la bombe nucléaire, la première en terre d’islam. L’Iran, avec ses missiles de longue portée, est sur le point de fabriquer sa propre bombe nucléaire. Les économies iranienne et pakistanaise iraient mal. Cela dépend de ce que l’on entend par là.

Reproduction autorisée avec mention :

M. Garroté réd chef www.dreuz.info

  

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz