Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 octobre 2013

Screen Shot 2013-10-09 at 11.22.13 AM

Lorsqu’éclate la guerre des 6 jours, Serge Gainsbourg, juif jusqu’aux bout des ongles écrit cette belle chanson en soutien à Israël, auquel il déclare son attachement et son amour : « je défendrai contre tout ennemi le sable et la terre qui m’étaient promis ».

Cette chanson, je le constate régulièrement, des Français la découvrent tous les jours.

Serait-elle boycottée par les éditeurs de musique et les radios, enterrée par les sites de fans, « oubliée » des rééditions de compilations ?

Possible.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mais alors, et je pose la question à ceux qui ont aimé et aiment l’artiste et l’homme : méritez-vous l’intérêt que vous portez à cet homme qui fracassait l’hypocrisie de son époque, vous qui le trahissez en faisant disparaitre la dimension juive, profondément sioniste, de Serge Gainsbourg ?

Je vous ferai un de ces jours partager mes rencontres avec Serge Gainsbourg en 1981, que j’ai conservé sur plusieurs pages de notes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz