FLASH
[20/09/2018] 3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  |  [19/09/2018] Un « mineur » étranger, logé en foyer, mis en examen & placé en détention à Marseille. Il est suspecté d’avoir violé 3 femmes depuis avril  |  Plusieurs personnes atteintes par balles y compris des policiers près d’un bâtiment du gouvernement de Pennsylvanie  |  Mauvaise nouvelle : un sondage montre que les électeurs Républicains sont certains de gagner les élections de mi-mandat  |  USA : les Républicains remportent l’élection sénatoriale du Texas dans 1 district tenu par les Démocrates depuis 10 ans  |  [18/09/2018] Val-d’Oise : Le terroriste qui a percuté délibérément et blessé gravement 2 policiers est mineur, déjà connu de la police  |  Syrie : un avion russe a été abattu par la DCA syrienne  |  [17/09/2018] « La Hongrie est le seul pays d’Europe à avoir demandé l’avis du peuple sur l’immigration illégale », déclare le ministre des Affaires étrangères  |  [16/09/2018] L’Ambassadeur palestinien aux États-Unis Hossam Zamal confirme que Washington a demandé à sa famille de quitter Washington immédiatement  |  Les médias jurent qu’ils sont neutres. Alors pourquoi les gros titres quand une palestinienne, interdite de sortir d’Israël, ne peut assister à la fête de l’huma, et pas une ligne quand un terroriste palestinien tue un père de famille israélien ?  |  Les électeurs ont voté Brexit. La classe politique britannique a retardé, bloqué et traîné les pieds. Elle a le culot de dire maintenant que ça fait si longtemps, qu’il faut un autre vote (car les gens n’auraient pas voté comme il faut)  |  Samedi, Israël a abattu à l’aéroport de Damas un boeing cargo iranien chargé d’armes. L’avion avait récemment décollé de Téhéran  |  Pendant la seconde guerre mondiale, les Palestiniens étaient alliés à Hitler. J’ai du mal à comprendre que le fête de l’huma invite une palestinienne qui appelle à terminer le travail d’Hitler  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 9 octobre 2013

 

Poujade-1

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Le Financial Times déplore que pour défendre les librairies indépendantes, les députés français  —  qui ont voté contre le cumul de la gratuité des frais de port et de la remise autorisée de 5% sur le prix unique du livre  —  ont oublié un principe fondamental du commerce : la satisfaction du client.

L’esprit de Pierre Poujade, vaillant défenseur des petits commerçants au cours des années 1950, souffle sur la vie politique française. L’Assemblée nationale a voté cette semaine à l’unanimité une loi interdisant aux concurrents en ligne des libraires d’offrir les frais de livraison à leurs clients, ou plus exactement, de cumuler la gratuité de la livraison et la remise de 5% de la loi Lang sur le prix unique du livre. Cette mesure s’inscrit dans un combat plus ambitieux destiné à préserver les symboles de la culture française comme la librairie de quartier.

Et c’est avec les mêmes intentions que les législateurs défendent bec et ongles la pureté de la langue française ou les quotas de films en langue française. Qu’un gouvernement prenne des mesures quand la dérégulation du marché est sur le point de mettre en péril un équilibre social vers lequel un pays aspire est parfaitement légitime.

Si cette loi conduit les plus pingres des amateurs de livres à pousser les portes des petites librairies au lieu de satisfaire leurs caprices littéraires en quelques clics, ça pourrait certes permettre à certaines librairies en difficulté de remonter la pente. Mais cette exception culturelle a beau se comprendre dans un certain contexte, cette loi montre également l’ineptie de l’interventionnisme de l’Etat.

poste-1

Au lieu de subventionner les petites boutiques, les députés ont préféré pénaliser leurs concurrents en ligne. Ce soutien indirect va-t-il vraiment encourager les clients à se rendre dans les magasins du centre-ville ? Cela reste à prouver.

Cette mesure devrait au contraire faire gonfler les profits des vendeurs en ligne, puisque les bibliophiles vont probablement continuer à préférer le confort de la vente par Internet. Les milieux d’affaires reprochent souvent aux gouvernements de préférer miser sur les gagnants au lieu de mener une véritable politique industrielle. Mais ici, la France a apparemment misé sur le mauvais cheval. Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture, a reconnu que cette loi visait surtout Amazon, le géant de la vente en ligne.

Et rappelons qu’il y a quelques mois le président François Hollande avait réussi à racketter Google de 60 millions d’euros au profit de la presse française, en le menaçant de tout un arsenal de lois répressives si le moteur de recherches américain ne s’exécutait pas. Les commerces prospèrent parce qu’ils donnent entière satisfaction à leurs clients, et non parce les dirigeants politiques poussent les clients à entrer chez eux.

Reproduction autorisée avec mention :

M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Et sources :

http://www.ft.com/intl/cms/s/0/3c173108-2c3a-11e3-acf4-00144feab7de.html#axzz1sI728srl

http://www.courrierinternational.com/article/2013/10/08/loi-anti-amazon-le-retour-de-poujade

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz