Publié par Michel Garroté le 10 octobre 2013

 

MLP-5

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Vendredi soir, Marine Le Pen devait être invitée sur le plateau de Ce soir ou jamais sur France 2. La présidente du Front national devait débattre avec Frédéric Taddéi de sa décision de poursuivre ceux qui qualifient le FN de parti d’extrême droite.

Seulement voilà : Le CSA déprogramme Marine Le Pen. Il y avait un risque pour l’équité du temps de parole, car l’émission est en direct et « si quelqu’un sur le plateau » avait abordé la question de Brignoles, où le Front national se retrouve au second tour de l’élection cantonale partielle face à l’UMP, Marine Le Pen aurait été la seule politique en position de répondre.

Une telle situation aurait « probablement entraîné l’invalidation d’un scrutin », nous dit-on.

Pour ce qui me concerne, je n’ai apparemment pas bien compris.

N’aurait-il pas été plus simple d’inviter aussi le candidat UMP de Brignoles ?

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

  

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz