FLASH
[14/08/2018] Est-ce vraiment ça, la mission de service public de France Info: parler de tous les livres anti-Trump qui paraissent, et silence total sur les livres pro-Trump ?  |  [13/08/2018] Migrants délinquants : le port de Sète veut bien accueillir l’Aquarius, qui est de nouveau à la recherche d’un port d’accueil pour débarquer des illégaux  |  La branche d’Al-Qaeda à Gaza a publié une vidéo de ses attaques à la roquette sur les communautés civiles israéliennes au cours de la dernière semaine  |  Mons-en-Baroeul (France): une voiture a terminé sa course dans le hall d’une mosquée. Accident ou intention, le mobile n’est pas encore clair  |  La monnaie turque plonge, Trump a réussi en 1 mois ce que l’Europe n’arrive pas à faire depuis 10 ans  |  Israël a confisqué des dizaines de milliers de ballons qui étaient destinés à Gaza par crainte qu’ils soient utilisés comme bombes incendiaires  |  [11/08/2018] Des drones israéliens ont ciblé des terroristes musulmans qui lançaient des bombes incendiaires depuis le nord de Gaza. Plusieurs incendies ont éclaté aujourd’hui dans des villes israéliennes près de la frontière  |  Egypte : 1 terroriste musulman a été empêché de s’approcher d’une église quand il a voulu faire exploser son gilet d’explosifs. Il a fait boum, personne d’autre n’a été atteint  |  Trump a autorisé le doublement des tarifs douaniers pour l’importation d’acier et d’aluminium depuis la Turquie. Conséquence, la livre turque s’écroule  |  Effet Trump : les bons chiffres de l’emploi des Africains et des Hispaniques se confirment : ce sont les meilleurs de l’histoire des Etats-Unis  |  Etat-Unis : des centaines de Bikers se sont déplacés à Bedminster pour saluer le président Trump  |  Hérault : Il poignarde un homme et plonge dans le fleuve pour échapper à la police  |  Brigitte Bardot explose Nicolas Hulot : « c’est un trouillard et il ne sert à rien »  |  Pays-Bas : victime d’un viol collectif par des musulmans, une élue du PVV se suicide  |  Paris : 2 motards de la police et 1 voiture de patrouille percutés par des « jeunes » qui faisaient un rodéo à moto dans les rues  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 octobre 2013

Au Maroc, on ne badine pas avec l’amour. En public tout du moins. Pour s’être embrassés et l’avoir fait savoir, deux adolescents de 14 et 15 ans comparaissent aujourd’hui devant un tribunal de Nador, au nord-est du royaume. Quelques jours plus tôt, le couple s’était pris en photo en train de se bécoter devant son collège avant de mettre en ligne le cliché sur Facebook. Un baiser qui n’a guère attendri les autorités locales, mais fait fondre la Toile marocaine, mobilisée pour tirer d’affaire les amoureux hors la loi.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Une association locale est à l’origine des ennuis judiciaires des deux ados. Après avoir vu la photo sur Internet, l’Organisation unie des droits de l’homme et des libertés publiques a fait un signalement au procureur du roi le 30 septembre. « Nous n’avons agi que suite à des demandes de parents d’élèves outrés. N’oublions pas que nous sommes à Nador, au Rif, région connue pour être très conservatrice », a souligné le fondateur de l’organisation au site Web marocain Yabiladi.

Libérés lundi

Conservateur, le procureur l’est tout autant. Le 3 octobre, le magistrat fait arrêter le couple et l’auteur de la photo et ordonne leur placement dans un centre fermé pour mineurs. L’affaire est médiatisée le lendemain par une ONG locale, choquée, et les réseaux sociaux s’en emparent. En quelques heures, des dizaines de jeunes Marocains publient des photos de baisers, bientôt imités par des centaines d’internautes dans le monde. Les clichés sont le plus souvent accompagnés de pétitions réclamant la libération des fauteurs. Les autorités mettent finalement un terme à la détention lundi, tout en maintenant les poursuites et l’audience devant le tribunal pour enfants.

Depuis, des rassemblements « pro-baisers » ont eu lieu au Maroc et des soutiens de poids se sont manifestés, tel Amnesty International. « Il est tout simplement absurde que ces adolescents puissent faire face à une peine de prison juste pour un baiser », s’est émue l’ONG hier. L’étreinte publique pourrait valoir deux ans de prison aux ados.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/au-tribunal-pour-un-baiser-11-10-2013-3216167.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz