FLASH
[23/11/2017] Ce n’est pas un gag (hélas) : le groupe EELV à la mairie de paris veut rebaptiser la journée du patrimoine en journée du matrimoine  |  Les forces irakiennes lancent l’opération finale pour nettoyer les dernières bases d’Isis dans le désert  |  [22/11/2017] Haute-Savoie : un individu tué par balle par un policier lors d’échanges de tirs contre un véhicule qui fonçait sur plusieurs policiers. 1 homme interpellé, 2 en fuite  |  Rennes – vols et agressions par 6 migrants illégaux dont un de « 11 ans »: arrêtés 3 fois en 3 jours, libérés, ils recommencent immédiatement  |  Débarquement massif d’Algériens sur les côtes espagnoles : une ‘attaque coordonnée’, selon un responsable espagnol  |  Et hop: le journaliste Frédéric Haziza accusé d’agression sexuelle – mais n’oublions pas Tariq Ramadan !  |  Multiculturalisme chéri : dans l’Essonne, un policier et sa femme ont été roués de coups devant leurs enfants  |  Les dirigeants allemands font pression pour la reprise des négociations de coalition par Merkel et éviter la paralysie du gouvernement  |  Israël détruit les habitations de deux monstres arabes palestiniens ayant commis des attentants  |  Israël dejoue une tentative de faire entrer des tonnes d’explosifs à Gaza. Pourquoi ne construisent ils pas une économie ?  |  A court d’analogies (facho, suprémaciste, Hitler et Mussolini sont très usés), les Trump haters le comparent maintenant à Charles Manson  |  Républicain soupçonné de harcèlement sexuel> Démocrates: « il doit démissionner ». Démocrate accusé> Démocrates disent: « il faut enquêter »  |  Explosion de démissions de politiciens, journalistes, artistes Démocrates américains accusés de harcèlement sexuel (ou pire)  |  Morale socialiste: Hollande savait que Thomas Thévenoud fraudait le fisc quand il l’a nommé secrétaire d’État au Commerce extérieur  |  Les discussions entre le Hamas et le Fatah du Caire tournent mal, *encore*  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 octobre 2013

Le policier blessé à l’oeil par un coup de couteau asséné par un forcené lors d’une intervention à Lorient jeudi matin est en «état de mort clinique». C’est ce qu’a annoncé ce vendredi le procureur de la République de Lorient, Alexis Bouroz.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Hospitalisé au CHU de Brest, le fonctionnaire, âgé d’une 49 ans, est marié et père de deux enfants. Un deuxième policier avait été blessé plus légèrement. L’auteur des faits, âgé de 35 ans, maîtrisé après qu’un troisième fonctionnaire eut fait usage de son arme de service, a été blessé à l’abdomen mais son état a toutefois permis son placement en garde à vue jeudi à 18 heures.

Valls : «le travail des policiers mérite le soutien des Français»

«Cela montre que le travail des policiers est difficile et périlleux et qu’il mérite plus que jamais le soutien des Français», a déclaré vendredi le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, en marge d’un déplacement à Chambéry (Savoie). «Aujourd’hui, il y a une famille dévastée et des collègues policiers qui sont eux aussi profondément atteints. Je veux encore marquer ma confiance et mon très grand soutien aux forces de l’ordre», a ajouté le ministre.

Jeudi matin vers 11 heures, la patrouille des trois policiers avait été envoyée dans le centre de Lorient pour un cas présumé de différend familial dans un petit immeuble, une voisine ayant entendu depuis plusieurs jours des hurlements. Alors que le policier frappait à sa porte, le forcené «est sorti nu, en hurlant, et a frappé à coup de couteau à la tête le fonctionnaire», avait expliqué jeudi M. Bouroz. Le coup de couteau a traversé l’oeil et pénétré la boîte cranienne et le policier est tombé en arrière dans les escaliers. Jeudi après-midi, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, avait fait part dans un communiqué de son «émotion» après cette «très violente agression».

De «gros antécédents psychiatriques»

Le collègue du policier tombé à terre, qui s’était interposé, a été blessé à l’épaule par un coup de couteau. Le troisième policier, qui était descendu de l’étage supérieur, a fait usage de son arme après que le forcené se fut précipité vers lui en hurlant, selon le parquet.

Lors d’une conférence de presse jeudi en fin d’après-midi, le procureur a précisé que la situation justifiait «le caractère de légitime défense de la riposte». Le gardé à vue présente de «gros antécédents psychiatriques» et avait notamment été hospitalisé d’office dans un établissement psychiatrique près de Versailles de février 2009 à juillet 2011. Il était suivi à Lorient en psychiatrie ambulatoire, a précisé le procureur.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme vivait seul et ce sont ses propres hurlements qui depuis plusieurs jours avaient inquiété la voisine.

En réaction à cette affaire le syndicat UNSA police a rappelé dans un communiqué «l’extrême dangerosité du métier de policier», «un métier où la routine n’existe pas, un métier où une intervention courante peut se terminer par une tragédie». L’UNSA «rappelle la nécessité systématique des patrouilles à trois» et «apporte son soutien aux collègues blessés, à la famille des victimes ainsi qu’à tous les personnels du commissariat de Lorient».

http://www.leparisien.fr/faits-divers/lorient-le-policier-blesse-par-un-forcene-en-etat-de-mort-clinique-11-10-2013-3216261.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz