FLASH
[22/01/2018] Voilà à quoi sert la « fâcheuse sphère »: à faire ce que les médias ne font plus. Le 20, Dreuz dénonçait le choix par L’Oréal Paris de l’antisémite Amena Khan pour sa nouvelle campagne – le 22, L’Oréal annulait la campagne et se séparait de Khan  |  Un terroriste musulman armé d’un couteau a été appréhendé par la police. Là c’était à Hebron en Judée Samarie occupée par les Arabes, demain ce sera à St Denis occupée par les Arabes  |  Trump a gagné contre les obstructionnistes du parti Démocrate qui ont fermé le gouvernement  |  Tiens, une institution internationale moins corrompue par l’idéologie gauchiste des médias? Le FMI salue la réforme fiscale de Donald Trump  |  Si le terrorisme rentre dans les prisons, cela va être très compliqué. Aujourd’hui il y a évolution majeure. Il y a une montée en puissance des ‘barbus’ qui représentent la mafia la plus puissante derrière les murs  |  Suède, Malmo, seconde attaque à la grenade en une semaine : après un poste de police, un restaurant – et si vous questionnez les bienfaits de l’immigration vous êtes un facho  |  Dans la nuit, 30 trafiquants de drogue égyptiens ont été pris entre les feux des polices israélienne et égyptienne à la frontière. 1 trafiquant israélien a été tué. Plusieurs dizaines de kg de drogue saisis  |  [20/01/2018] France : Mutinerie en cours à la prison de Maubeuge, des dizaines de détenus regroupés, forces de l’ordre sur place  |  [19/01/2018] Agression motivée par l’islam- 2 surveillants de la prison de Borgo (Corse) ont été agressés à l’arme blanche ce matin par un détenu. Ils sont blessés, l’un gravement. Selon un délégué syndical, le détenu a hurlé : « Allah Akbar » (Corse-Matin)  |  L’incident de la Yeshiva de Bonneuil-Sur-Marne (94), où deux juifs ont été heurtés par une voiture ne semble pas au premier abord être un acte terroriste. C’est un accident de la circulation. Le chauffeur est en garde à vue (source RSB News)  |  [18/01/2018] Communiqué ministère de la Santé iranien: 36 000 morts par la pollution de l’air en 2017. Téhéran : 4 810 morts par la pollution de mars 2016 à mars 2017  |  Alain Soral a été condamné aujourd’hui en appel à 10.000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour avoir publié sur son site un dessin négationniste  |  Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 12 octobre 2013

p1030090

S’il fallait trouver un symbole de la transformation profonde que subit présentement la France, celui-ci pourrait être le recours massif au béton et à l’enlaidissement dont je traitais ici la semaine dernière.

Celui-ci pourrait être aussi (et l’un va de pair avec l’autre) le mouvement de démolition des églises de France qui s’est mis en marche et qui s’accentue. Un quartier ou un village qui perd son église est un quartier ou un village qui perd une part cruciale de son âme et de son ancrage dans ce qu’était la France jusqu’à une période récente : un pays de tradition et de valeurs chrétiennes.

On me dira, bien sûr, que les églises sont vides et qu’une déchristianisation est en marche, et je répondrai que c’est, hélas, exact.

Mais la disparition des églises ne peut qu’accentuer le mouvement et, en aucun cas, le freiner ou permettre de conserver quelque espoir qu’il puisse un jour s’inverser : c’est, au contraire, accélérer le mouvement.

On me dira aussi que l’entretien des églises coûte cher aux municipalités qui prennent ce type de décisions.

Je dirai là qu’il s’agit d’un argument abominablement hypocrite : au regard des gaspillages financiers immenses qui s’observent à tous les échelons de l’État et des municipalités elles-mêmes, au regard du coût de la tonne de béton, l’entretien des églises représente très peu. Et, derrière ce type d’argument, il y a autre chose, qui avance dissimulé : une volonté, précisément d’éradiquer la tradition et les valeurs que les églises incarnent.

La montée des idées et des dogmes de gauche en ce pays va de pair avec une volonté de faire table rase de cette tradition et de ces valeurs. Cela passe par la démolition des églises. Cela passe aussi par les attaques incessantes contre le christianisme. Cela ne peut être dissocié du fait que le christianisme peut sans cesse se trouver diffamé, attaqué, traîné dans la boue, quand ce n’est pas dans les excréments et dans l’urine.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ceux que le grand penseur américain Russell Kirk appelait les « ennemis des choses permanentes » sont à l’œuvre : ils entendent broyer les repères éthiques qui, depuis des siècles, permettent de distinguer le bien du mal et permettre à l’être humain de se tenir debout face à la barbarie et les remplacer par un relativisme et une volonté de remodelage d’essence totalitaire hérité de ce que les Lumières en France ont eu de pire, et qui a conduit à 1793, à Robespierre et à la Terreur.

Ils sont à l’origine de la prolifération de l’obscénité et de la pornographie, de l’irrespect croissant pour la vie humaine, de la mansuétude envers le crime, de la destruction qui monte de la famille. Il n’y a, de fait, pas que les églises qu’ils démolissent.

Et, pendant qu’ils démolissent les églises, pendant qu’ils sèment le béton et l’enlaidissement, ils créent, en fait, une situation où tous les repères se désagrègent et s’abolissent, et que j’ai définie voici quelques mois en reprenant un mot à Émile Durkheim, l’anomie – qui est, précisément, la dissolution de tous les repères culturels et moraux permettant à une société de fonctionner.

Pendant qu’ils créent l’anomie en cédant à ce que Friedrich Hayek appelait la « présomption fatale », ils facilitent aussi, par ce qui semble être un mouvement de haine envers leur propre civilisation, la construction d’autres édifices qui, eux, sont aisément pleins : des mosquées.

Si les églises disparaissent, les mosquées, elles, se construisent. Elles correspondent à un changement de population. Elles correspondent aussi à une non-intégration des populations musulmanes qui, ne discernant plus à quoi s’intégrer et n’étant, de toute façon, pas du tout incitées à s’intégrer, se tournent vers leurs valeurs d’origine.

Le monde musulman étant secoué par l’islam radical, les mosquées se font ici ou là les vectrices de l’islam radical. L’anomie, dès lors, s’ourle d’un fanatisme délétère.

La France subit une transformation profonde, disais-je en commençant. Parler de transformation n’est peut-être pas pertinent : les pelleteuses qui démolissent les églises de France renvoient à une démolition beaucoup plus vaste, aux allures d’effroyable anéantissement.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière dans les 4 vérités

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz