FLASH
[20/11/2017] Les États-Unis réinscrivent la Corée du Nord sur la liste des États terroristes  |  Merkel dit à la presse que les négociations de coalition avec les Verts et les liberaux ont échoué et qu’il y aura de nouvelles élections  |  Religion de paix : une foule de 1000 personnes attaquent une église copte en Egypte. Les chrétiens se sont enfermés dedans pour se protéger  |  Victoire sur la pollution : le serial killer Charles Manson est mort  |  L’arrivée des livres dans la maison a bien plus bouleversé la vie de famille que les smartphones  |  Cocktails molotovs, tirs de mortier et voitures incendiées: nuit multiculturelle à Mantes-La-Jolie  |  Bruxelles : des migrants tentent de squatter un immeuble, 6 blessés lors d’affrontements avec la police  |  [18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  |  [16/11/2017] La deuxième vague de réfugiés balaiera l’Europe, se préoccupe l’ONU  |  Une Suédoise violée par des réfugiés se suicide après que le procureur ait conclu à un « manque de preuves »  |  Des citoyens iraniens ont attaqué la voiture du président Rohani pour l’extraire du véhicule et le lyncher  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 octobre 2013

Nada 10 ans a fui un mariage forcé

 

Mes oreilles résonnent de cette phrase chargée de tromperie : « ce n’est pas l’islam ». Même lorsqu’un cheikh célèbre et respecté parle, « ce n’est pas l’islam »…

 

Nada : Comme vous le savez, j’ai fui le mariage et l’ignorance, pour pouvoir continuer à étudier. Je ne me suis pas enfuie uniquement parce qu’ils voulaient me marier, mais à cause de l’ignorance et parce que je voulais étudier.

Journaliste : Quel âge avais-tu quand ils t’ont mariée ?

Nada : Dix ans.

Journaliste : Quel âge avait l’homme qui t’a épousée ?

Nada : 26 ans.

Journaliste : Quand ils t’ont dit qu’ils voulaient te marier, que savais-tu du mariage ?

Nada : Ils m’ont dit que le mariage était un jeu, mais c’est faux. Il fait de vous une servante, et vous fait porter un fardeau trop lourd pour vous.

Journaliste : (Tes parents) t’ont dit que le mariage était un jeu ?

Nada : Oui.

Journaliste : Combien de temps es-tu restée avec l’homme que tu as épousé ?

Nada : Je ne l’ai pas épousé. Il était mon fiancé.

Journaliste : Donc, tu t’es enfuie avant de l’épouser ?

Nada : Une semaine avant.

Journaliste : Tu t’es enfuie chez ton oncle ?

Nada : Oui.

Journaliste : (Le marié) était-il yéménite ou d’une autre nationalité ?

Nada : Il est yéménite.

Journaliste : Qui t’a encouragée à fuir le mariage ?

Nada : Personne.

Journaliste : Tu as senti que tu devais t’enfuir…

Nada : Oui. Je me suis dit que je téléphonerais à Abd Al-Jabbar, et que si ça ne marchait pas, j’appellerais quelqu’un d’autre, sinon ça serait la fin de ma vie.

Journaliste : Qui t’a dit que tu devais te marier ? Ton père ? Ta mère ?

Nada : Les deux.

Journaliste : Que t’ont-ils dit ?

Nada : Ils ont dit : « Tu vas te marier. Tu vas recevoir une nouvelle robe. » Ce genre de choses.

Journaliste : Etes-vous une famille pauvre ?

Nada : En quelque sorte… oui.

Journaliste : Sais-tu quelle somme le marié a versée (à tes parents) ?

Nada : Oui.

Journaliste : Combien ?

Nada : 2 000 dollars (…) Ma mère a dit à la police que mon oncle m’avait kidnappée, mais c’est moi qui me suis enfuie chez lui.

L’oncle de la fillette apparaît à l’écran, assis à ses côtés

Journaliste : Abd Al-Jabbar, Nada s’est enfuie pour aller chez vous. Comment se fait-il que vous ne soyez pas de l’avis de votre frère, qui a décidé de marier sa fille ?

Abd Al-Jabbar : En réalité, Nada ne vit pas avec ses parents. Si elle vivait avec eux, elle aurait fini comme ses sœurs, qui ont été mariées (de force)…

Journaliste : Elle a des sœurs qui ont été mariées (de force) ?

Abd Al-Jabbar : Une sœur, de 12 ans, va bientôt se marier, après les vacances. Une autre, de 14 ans, doit se marier jeudi. (Nada) vit avec moi depuis deux ans, et passe ses vacances d’été avec moi, pour que je consacre plus de temps à son éducation et sa culture.

En duplex, apparaît le religieux égyptien cheikh Abou Yahya.

Cheikh Abou Yahya : Il existe une différence entre le mariage contractuel et le mariage consommé. Le mariage contractuel peut se faire dès le premier jour. Dès le moment où le bébé (fille) naît, prend son premier souffle, et reçoit un nom, son gardien, son père exclusivement – et il existe un consensus là-dessus dans le monde musulman – peut la marier. C’est une coutume répandue ; mes grands-parents et vos grands-parents se sont peut-être même mariés ainsi. Le garçon est réservé à la fille, et vice-versa. Le mariage – un mariage contractuel ou des fiançailles – est permis (à cet âge). Quant à la consommation du mariage, elle n’est permise que lorsque la femme peut la supporter. Un gardien qui ne respecte pas cela porte atteinte à la fille qui se trouve sous sa responsabilité.

Journaliste : A quel âge est-elle prête pour lui ?

Cheikh Abou Yahya : Cela varie d’une fille à l’autre. L’une peut être prête à 9 ans, l’autre peut ne pas l´être à 25 ans.

Journaliste : Si vous aviez une fille qui atteint la puberté à 9 ans…

Cheikh Abou Yahya : (Rires) Je la marierais pour sûr. Si elle a atteint la puberté…

Journaliste : Vous la marieriez ?

Cheikh Abou Yahya : Si vous dites qu’elle est pubère, oui (…) Si j’avais une fille qui a atteint la puberté, je la marierais. Les gens doivent comprendre qu’il y a une différence entre le mariage contractuel, permis par la Loi islamique, et le mariage consommé, c´est-à-dire le sexe…

Journaliste : Nous parlons de sexe maintenant.

Cheikh Abou Yahya : Concernant le sexe, s´il peut lui nuire…

Journaliste : Comment pouvez-vous dire si cela lui nuira ou non ?

Cheikh Abou Yahya : Cela dépend de son physique et de (ce que disent) sa mère et ses tantes. Elle leur dira si elle peut le supporter ou non.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Journaliste : Comment peuvent-elles savoir, de ce que leur raconte une fillette de 9 ou 10 ans, si elle peut le supporter ou non ?

Cheikh Abou Yahya : Comment pouvez-vous dire si une fille de 14 ans peut le supporter ou non ? Et pourtant c’est (l’âge du mariage) autorisé en Espagne. Et qu’en est-il d’une fille de 12 ans, qui est (l’âge de mariage) permis au Mexique ?

Journaliste : D’où tenez-vous ces chiffres ? Vous avez cherché sur Internet ? Cette information – que l’Espagne autorise le mariage à 14 ans et le Mexique à 12 – d’où la tenez-vous ?

Cheikh Abou Yahya : Le Vatican – la source d’autorité de votre religion – permet (le mariage) à 12 ans.

Journaliste : Où cela figure-t-il ?

Cheikh Abou Yahya : Le Vatican…

Journaliste : Montrez-moi où cela est écrit.

Cheikh Abou Yahya : Je vous montrerai mes sources si vous le voulez.

Journaliste : Allez-y.

Cheikh Abou Yahya : Je vous le dis, à vous et aux téléspectateurs, que le Vatican (autorise le mariage) à l’âge de 12 ans, l’Espagne à l’âge de 13 ans, le Japon à l’âge de 13 ans… [JPG : c’est Daniel Cohn Bendit qui leur a soufflé ?]

Journaliste : Quelle est votre source ?

Cheikh Abou Yahya : … l’Allemagne à l’âge de 14 ans, l’Italie à l’âge de 14 ans, le Chili à l’âge de 14 ans, la France à l’âge de 15 ans et l’Amérique à l’âge de 14 ans. Vous pouvez consulter cet article, paru dans The Guardian.

Nada : Mes derniers mots s’adressent au monde arabe. J’espère que toutes les filles imiteront mon exemple – mais il n’y a personne pour les aider. J’espère qu’une organisation sera créée, et alors 90 % des filles fuiront (le mariage forcé). Cela arrivera si on crée une organisation qui protège les enfants, qui n’agit pas contre eux. Elle devrait les protéger de tout, pas seulement du mariage. C’est ce que j’ai à dire.

 

Source : MEMRI en français www.memri.org/french.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz