FLASH
[14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 17 octobre 2013

 

MGA

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Or donc, nous serions des « extrémistes ». Bizarre. Nous pratiquons l’autonomie de pensée. Nous avons décomplexé les idées dites de droite. Nous ne faisons partie ni de l’air mauvais du temps actuel, ni de la sectaire bien-pensance à la mode. Nous demeurons libres. A cause de cela, nous sommes menacés de procès, taxés d’intolérants, et, tantôt censurés, tantôt calomniés, par des médias français. Ceux qui nous haïssent, nous lisent souvent, tout en feignant de ne jamais nous lire.

Personnellement, cela m’amuse que l’on me traite « d’extrémiste ». Ma défunte mère a quitté l’Allemagne – et n’est plus jamais retournée y vivre – en raison de l’épisode hitlérien de ce pays. Le gouvernement français a octroyé à ma défunte mère – après la Seconde Guerre mondiale – une bourse d’étude qui lui a permis de faire des études en Lettres à l’université d’Aix-en-Provence, puis de trouver un travail à l’ONU, à Genève, en Suisse. Mon père s’est exilé d’Espagne sous Franco afin de ne pas finir fusillé. Il a effectué ses études à l’université à Paris, puis il a trouvé un travail, à l’ONU, en Suisse.

Moi-même, Suisse, né en Suisse de parents exilés, et, résidant en Suisse, je combats sans relâche, en ma qualité de non-juif ami des juifs, la judéophobie sous ces diverses formes. Mes articles sont régulièrement repris par un ensemble de sites et de blogues juifs.

Résultat : des sites révisionnistes, islamo-gauchistes et altermondialistes continuent d’assimiler la communauté de pensée à laquelle le blog dreuz.info et moi-même appartenons à une soi-disant conspiration juive mondiale. Si certains ont oublié comment parfois tout cela se termine, je ne peux quant à moi l’oublier, car mes parents auraient très bien pu mal finir. Auquel cas je ne serais pas là aujourd’hui pour écrire.

Enfin, je trouve assez comique d’être un journaliste catholique, d’être le rédacteur en chef de dreuz.info, et, dans la foulée, de me faire traiter, par un écrivassier français semble-t-il, de « juif d’extrême-droite néo-fasciste » (comme me l’a signalé Jean-Patrick Grumberg qui contrairement à moi a des contacts à Paris). Oui, je trouve assez comique de me faire traiter de « juif d’extrême-droite néo-fasciste » alors que je suis un chrétien antifasciste.

Nous avons entre 520’000 et 1,2 million de visites par mois en fonction de l’importance ou du manque d’importance de l’actualité. Notre public, lui, nous aime tels que nous sommes ; et il se trouve que nous sommes à la fois offensifs et humoristiques. Lorsque j’ai commencé à publier sur Internet, en 2007, je n’ai ni espéré, ni imaginé, le nombre important de lectrices et de lecteurs que nous avons aujourd’hui, en 2013.

Mais nous serions des « extrémistes ». Cette fausse étiquette ne me dérange pas. Car si je suis « extrémiste », c’est par réaction à la gauche pseudo-progressiste, anachronique, démagogique, et, surtout, terriblement réactionnaire, notamment en France. La droite française elle aussi est souvent pseudo-progressiste, anachronique, démagogique et réactionnaire. J’écris cela en tant que journaliste helvétique vivant en Suisse et lisant essentiellement la presse américaine, britannique et allemande.

En France, il n’y a pas de grandes différences entre l’UMP et le Parti socialiste. François Mitterrand a parfois mené des actions dites « de droite ». Sarkozy a parfois mené des actions considérées « de gauche ». Aux « extrêmes », Mélenchon, Montebourg, et Marine Le Pen, sur bien des sujets, pratiquent le même langage. Côté médias, la France ne bénéficie pas du même pluralisme que les USA, l’Allemagne, le Royaume Uni et la Suisse.

Nos lectrices et nos lecteurs ont certainement remarqué que Jean-Patrick Grumberg (qui est juif) et moi-même (qui ne suis pas juif) sommes parvenus à rallier sur dreuz.info des chroniqueuses et chroniqueurs athées, chrétiens, juifs, musulmans, tels que Guy Millière, Michel Gurfinkiel, Alexandre del Valle, Alain René Arbez, Bat Ye’or, Ftouh Souhail et bien d’autres encore. Ce que j’ai remarqué, c’est qu’avec nos chroniqueurs et nos chroniqueuses, nous avons créé sur Internet, un espace de libre expression qui n’a nullement besoin des médias écrits et audiovisuels classiques.

J’ai écrit plus haut que nous sommes tantôt censurés, tantôt calomniés, par les médias français. J’ai également écrit plus haut que ceux qui nous haïssent, nous lisent souvent, tout en feignant de ne jamais nous lire. En fait, notre manque de visibilité dans les médias classiques écrits et audiovisuels n’a strictement aucune importance. Dreuz.info, c’est entre 520’000 et 1,2 million de visites par mois. Pour des gens présents sur la toile depuis six ans, nous nous en tirons plutôt bien. Cela dit nous avons dans les médias classiques écrits et audiovisuels quelques « alliés objectifs ».

Je n’ai pas écrit que nos « alliés objectifs » dans les médias classiques écrits et audiovisuels publient nos articles. Et je n’ai pas non plus écrit que nous publions sur nos sites et blogues, les articles de nos « alliés objectifs » dans les médias classiques écrits et audiovisuels. J’ai uniquement écrit que nous avons, dans les médias classiques, écrits et audiovisuels, quelques « alliés objectifs ».

J’ajoute qu’au-delà de la République française et de ses médias, nous avons également, nous autres Corsaires de la Toile, sur dreuz.info, le vent en poupe. Ce vent sent bon la liberté, l’amitié, le grand large, la hauteur de vue. Jean-Patrick Grumberg, sur le bord oriental de la mer Méditerranée où sur le bord du Pacifique, et, moi-même, à 1500 mètres d’altitude dans les Alpes suisses, nous respirons un air certes différent, mais pur dans les deux cas.

L’autre jour, un ami m’a demandé, incrédule, s’il était réellement possible que, athées, juifs, chrétiens et musulmans réformateurs, nous parvenions, toutes et tous, à écrire sur un même blog : dreuz.info. Il m’a demandé si nous nous connaissions, si nous nous entendions. Je lui ai simplement répondu que oui, et, qu’il en est ainsi depuis 2007.

Pour certains, la liberté, dirait-on, reste un mystère. Et dreuz.info aussi, semble-t-il, reste pour eux un mystère. Si afin de demeurer libre, il faut se faire taxer d’« extrémiste », alors oui, je veux bien être « extrémiste ». Je trouve ça même assez comique.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz