Publié par Dreuz Info le 17 octobre 2013

 

Yéti-1

 

L’énigme de l’abominable homme des neiges aurait été résolue. Selon un chercheur britannique de l’université d’Oxford, le légendaire Yéti pourrait être le résultat d’un croisement entre un ours polaire et un ours brun. Le généticien Bryan Sykes explique avoir soumis à des tests ADN une série d’échantillons de poils d’animaux trouvés dans l’Himalaya. Il aurait trouvé une correspondance génétique totale entre deux échantillons provenant de l’Himalaya et un ancêtre de l’ours polaire.

L’ADN de deux créatures non identifiées, provenant de la région de Ladakh en Inde et du Bhoutan, correspond à 100% avec un échantillon prélevé sur la mâchoire d’un ours polaire trouvée sur l’archipel norvégien de Svalbard où il a vécu à une période remontant à au moins 40’000 ans et jusqu’à 120’000 ans. Cela pourrait signifier qu’il y a une sous-espèce d’ours brun dans l’Himalaya qui descend de l’ancêtre de l’ours polaire.

Yéti-2

Ou alors cela veut dire qu’il y a eu une hybridation plus récente entre l’ours brun et le descendant de l’ours polaire ancestral. Si son comportement est différent des ours classiques, comme le rapportent des témoins, son caractère hybride pourrait être la source du mystère et de la légende. Le mythe du Yéti, souvent décrit comme une bête, mi-homme, mi-singe, a été nourri par des photographies d’empreintes géantes dans la neige, prises par l’alpiniste britannique Eric Shipton lors de son expédition dans l’Everest en 1951.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

6
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz