Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 octobre 2013

c8503a79622b6d631ff3db3461d9c9940134848f_0

Des membres de la plus belle religion du monde, déguisés en militaires, ont tué 19 personnes au nord est du Nigeria près de la frontière avec le Caméroun, selon un des survivants de l’attaque.

Des hommes en moto armés de Kalashnikovs ont bloqué la route près de la ville de Logumani, à 30 km de la frontière, vers 5 heures du matin, et se sont mis à tirer au hasard, tuant 19 automobilistes, et brulant trois camions.

« Nous avons retrouvé 19 corps de l’attaque de Boko Harama, » a déclaré Musa Abur, responsable d’un groupe de vigiles civils de la région.

« Cinq des victimes, dont les chauffeurs des camions et leurs assistants ont été abattus, tandis que les autres ont été soit décapités, soit démembrés ou massacrés.

L’un des passagers qui a survécu à l’attaque a fourni un témoignage similaire.

« Neuf hommes habillés en soldats qui bloquaient la route nous ont demandé de sortir de nos véhicules et de nous coucher par terre » a déclaré un témoin du nom de Buba.

« Ils ont abattu cinq personnes, et les autres ont été l’objet d’une véritable boucherie. Puis, quelqu’un leur a téléphoné pour leur dire que des soldats se dirigeaient vers eux, alors ils sont partis » a ajouté Buba.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Ils ont abandonné les autres personnes, et ont disparu dans la nature avec leurs motos, » a précisé Buba qui a été blessé à la jambe.

Selon des témoins, les islamistes ont attaqué la ville frontalière de Gamboru Ngala près de Logumani vendredi dernier, mais ils furent repoussés par l’armée et les milices civiles.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz