Publié par Michel Garroté le 21 octobre 2013

 

Hamas-tunnel

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Les terroristes nazislamistes du Hamas, qui règnent en maîtres absolus sur la bande de Gaza, reconnaissent, lundi 21 octobre 2013, être à l’origine d’un tunnel (cf. photo) – d’1,7 km creusé dans la bande de Gaza et aboutissant en territoire israélien -, précisant que le but du tunnel était d’enlever des soldats israéliens et de perpétrer des attentats.

Les « combattants des Brigades Ezzedine al-Qassam » (les terroristes du Hamas) ne fléchiront pas dans leurs efforts pour kidnapper des soldats israéliens, raconte Abou Obeida, « porte-parole » des « Brigades » du Hamas. Abou Obeida fait référence à l’échange (controversé en Israël) du soldat israélien Gilad Shalit contre 1’027 prisonniers palestiniens en octobre 2011.

C’est par un tunnel de ce type que cinq ans auparavant, soit en 2006, les terroristes du Hamas s’étaient infiltré en Israël et avaient enlevé le soldat Shalit. Les nombreux « documentaires » diffusés ces derniers jours par les médias du Hamas à Gaza « célèbrent » le deuxième « anniversaire » de l’échange de prisonniers.

Le Hamas dépense des millions de dollars dans la construction de tunnels utilisés pour des actes terroristes envers le peuple israélien, alors que cet argent devrait être consacré aux infrastructures, à l’éducation et à la santé. Il reste encore des dizaines de tunnels à visées terroristes dans la bande de Gaza, à différentes étapes d’achèvement. Dans 99% des cas, Israël les détruit avant qu’ils ne deviennent opérationnels.

Parler du soi-disant « blocus » qui serait « imposé » par Israël alors que le ciment transitant d’Israël vers Gaza est utilisé pour des tunnels, parler de soi-disant « blocus », écrivais-je, ce n’est pas seulement de la désinformation. C’est aussi, et surtout, une capitulation face au Hamas et une collaboration avec celui-ci.

La Charte du Hamas prévoit l’anéantissement du peuple juif israélien, la reconquête de tous les territoires « anciennement musulmans », y compris l’Andalousie et l’instauration d’un « Califat universel ». Malgré cela, nombre de médias européens, notamment français, présentent le Hamas en des termes plutôt bienveillants. Et ces mêmes médias taxent les amis (non-juifs) d’Israël de « juifs d’extrême-droite néofascistes »…

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

 

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

23
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz