Publié par Hervé Roubaix le 22 octobre 2013

3249201_leonarda-new_640x280

Finalement, François Hollande n’a pas convaincu. Il n’a pas su trouver les mots assez doux, les phrases assez convaincantes. Il n’a pas su supplier, implorer, Léonarda de venir profiter des cadeaux et des largesses de la France, qu’elle a platement dédaignées.

Léonarda a donc rejeté le demandeur Hollande. Oui Hollande. Lénonarda dit Hollande, pas Monsieur le président, pas Monsieur Hollande, ni François Hollande, mais Hollande tout court. Car Léonarda s’adresse au président français d’égal à égal, vu l’importance qu’il lui donne, vu qu’elle représente, pour la France, une cause si urgente que le président de la 5e puissance mondiale s’adresse à elle au travers des médias nationaux.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mais cela n’a pas impressionné Leonarda Dibrani. Peut mieux faire, a-t-elle pensé en regardant la mauvaise performance de François Hollande.

Elle a donc refusé de revenir en France. François Hollande doit être bien déprimé. Il l’avait pourtant si bien suppliée de revenir.

«Je ne vais pas rentrer en France même si Hollande en personne vient ici», a-t-elle déclaré ce mardi soir à l’AFP.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz