FLASH
[15/12/2017] Amsterdam : la situation est sous le contrôle de la police, l’homme armé d’un couteau a été neutralisé  |  Israël : 3 terroristes arabes palestiniens tués lors d’affrontements  |  Amsterdam aéroport : la police a tiré sur un homme armé d’un couteau  |  Allemagne : Mülheim annule les célébrations de Hanukah en raison de la menace antisémite des magnifiques migrants de Merkel  |  Viktor Orban: « En Hongrie, il n’y aura pas de zones de non-droit. Il n’y aura pas de quartiers où nos femmes et nos filles seront poursuivies par des racailles »  |  [14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 23 octobre 2013

Sacha Doligé

 

Un ambassadeur qui dit « je refuse la porte de l’ambassade à des Français en danger » – moi je veux « la tête » de l’ambassadeur. – Sacha Doligé

Nous en parlions ici au mois d’août dernier. Deux Gersois, Sacha Doligé et Pascal Gaillères, qui ont vécu l’enfer au Maroc parce qu’un haut fonctionnaire corrompu a exercé un odieux chantage sur eux, portent plainte contre la diplomatie française pour non-assistance à personne en danger, et mise en danger volontaire de la vie d’autrui.

« Le ministère des Affaires étrangères a été en dessous de tout et n’a rien fait pour changer concrètement la situation », dénonçait Éric Doligé, Sénateur UMP du Loiret et père de Sacha Doligé, à qui l’on a retiré le passeport pendant 21 mois pour une affaire d’escroquerie dont il a été victime, au Maroc, ainsi que son associé Pascal Gaillères.

« L’Ambassadeur de France Charles Fries a refusé de nous laisser entrer à l’ambassade, a-t-il avoué à Joëlle Garriaud-Maylam, (NDLR: sénatrice des Français de l’étranger), « de peur qu’ils y restent » », indique Sacha Doligé.

Sacha Doligé et Pascal Gaillères ont déclaré à notre confrère Danielle Roméro de Union Républicaine :

« Aujourd’hui, nous déposons plainte auprès du procureur général, contre l’Ambassadeur de France à Rabat M. Charles Fries, contre la Consule, mutée depuis à Seville, Mme Véronique Marie Juricic, contre Mme Conway (NDLR: ministre déléguée chargée des Français de l’étranger), contre Monsieur Laurent Fabius, Mme Najat Vallaud-Belkassem, et enfin M. Pouria Amirshahi (NDLR : député socialiste de la 9e circonscription des Français établis hors de France Afrique du Nord et de l’Ouest). Nous avons également dénoncé au procureur de la République ces mêmes personnes concernant le dossier d’Alain Combe», un Français détenu depuis 18 mois dans une autre affaire. »

Nous avons voulu en savoir plus, et leur avons posé plusieurs questions précises auxquelles nous avons reçu des réponses claires :

Vous avez été victimes de menaces de mort, d’escroquerie, de menaces policières, judiciaires, vous êtes entré dans la clandestinité par crainte pour votre vie, vous avez dormi dans une voiture car vous n’aviez plus d’argent, plus de logement, et finalement, vous avez perdu tous vos investissements sur place. En quoi cela concerne-t-il Laurent Fabius contre lequel vous portez plainte ?

Plainte contre Laurent Fabius

Il y a des responsables et des responsabilités. Laurent Fabius s’est permis d’écrire et de signer des mensonges nous concernant, peut-être par méconnaissance du dossier, mais ce n’est pas mon problème. S’il est mal informé, ce n’est pas mon problème.

Mais encore ?

Les députés PS du Gers, Philippe Martin et Gisèle Biémouret après avoir été saisis par notre comité de soutien du Gers, ont écrit à Monsieur Laurent Fabius pour lui demander d’intervenir en notre faveur, en l’informant que nous étions en danger et qu’il fallait nous faire rapatrier. Monsieur Fabius leur a répondu en substance : chers amis, ne vous inquiétez pas, on s’occupe d’eux, financièrement et juridiquement, on est en rapport avec eux très régulièrement. Et ça, ce sont des mensonges. Et le problème, c’est qu’il a rassuré les deux députés, qui ont cessé de s’intéresser à notre sort.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Que dit la lettre de Fabius, plus précisément ?

J’ai la copie, voilà ce qu’il écrit : « Nos postes à Rabbat et à Agadir maintiennent un contact régulier avec eux afin de s’assurer de leurs conditions matérielles et de leur délivrer soutien moral et conseil. Une aide sociale a ainsi été octroyée à Monsieur Doligé. »

« L’aide matérielle… un contact régulier avec eux afin de s’assurer de leurs conditions matérielles et de leur délivrer soutien moral » : on vivait dans une voiture pendant 21 mois ! Des amis nous logeaient à droite à et gauche, à 4 heures du matin on déménageait en toute urgence parce qu’on nous menaçait de mort. Quand à « l’aide matérielle », on a eu 421 euros, une fois, en 21 mois ! Et donc Mr Martin et Mme Biémouret arrêtent de s’occuper du dossier quand ils reçoivent une lettre pareil !

Plainte contre la consule de France à Agadir Véronique Marie Juricic

Que reprochez-vous à la consule de France à Agadir ?

Elle est la base de notre problème. Elle ne nous a jamais reçu en un an et demi. Je lui ai écrit trois fois, pas de réponse. Je suis venu pendant 10 jours au consulat elle a refusé de me recevoir. Je lui ai demandé la protection consulaire. Elle n’a pas donné suite. Quand l’ambassade est allé au consulat, au bout d’un an, nos dossiers avaient disparu ! La consule les avait fait sortir du consulat – on a un témoignage enregistré de quelqu’un qui travaillait dans le consulat, et l’ambassade sait que notre dossier a disparu du coffre du consulat.

Plainte contre l’Ambassadeur de France à Rabat M. Charles Fries

Il y a trois semaines, Charles Fries a avoué à madame Joëlle Garriaud-Maylam, (sénatrice des Français de l’étranger) qu’il avait refusé de nous laisser entrer dans l’ambassade, car il savait qu’on allait pas en sortir et qu’on allait vouloir rester enfermé dedans. Alors que c’est juste le rôle de l’ambassade.

Comment le savez-vous ?

Elle nous l’a dit. Devant mon père (Sénateur UMP Doligé), devant Pascal (Gaillères), et devant moi (Sacha Doligé). Elle (la sénatrice Garriaud-Maylam) m’a dit : « je l’ai appelé (l’ambassadeur Charles Fries) pour lui demander ce que c’est que cette histoire, et il m’a dit : « ben oui mais j’allais pas les laisser entrer, ils allaient m’emmerder ils allaient pas vouloir sortir ».

Nous avons contacté la sénatrice pour avoir confirmation de cette grave accusation – elle n’a pas souhaité nous répondre. Car l’affaire est très grave et les fautes nombreuses. Chaque échelon de la hiérarchie a couvert les erreurs de l’échelon inférieur, au mépris total du sort des deux ressortissants Français. Ah s’ils avaient été journalistes à Fr3 et s’étaient appelés Ghesquiere et Taponier…

L’affaire est si grave que Pouria Amirshahi, le député de la 9e circonscription des Français à l’étranger, écrit à l’un des directeurs de Cabinet de François Hollande, aux directeurs de Cabinet de Laurent Fabius et de Hélène Conway, et à Christiane Taubira :

« …Le Défenseur des Droits a déjà ouvert un dossier pointant les dysfonctionnements de l’administration française qui risque d’être publiquement remise en cause (notamment sur des faits de corruption) … Je peux me tromper mais il se peut que ce dossier [NDLR: Sacha Doligé et Pascal Gaillères] devienne très médiatique. Selon moi, quelques jours après la visite présidentielle, je crois important que vous ayez ces éléments de toute urgence, et cen afin d’apprécier cette situation délicate, et si nécessaire, communiquer avec les autorités compétentes. (…) »

Sacha Doligé : « Pouria Amirshahi craint pour les retombées médiatiques, mais il se contrefiche de sortir deux entrepreneurs français des griffes de la corruption marocaine. Je lui ai demandé sept fois un rendez-vous, je ne l’ai jamais vu ».

Vous avez été échaudé par le Maroc…

Le Maroc oui, mais je surtout échaudé par le comportement de la France. Le Maroc il est comme il est, c’est une souricière. Il faut juste arrêter de nous dire que c’est un pays ami, que tout va bien et que les investisseurs peuvent y aller : c’est une souricière. Je ne connais pas beaucoup de Français et d’entreprises françaises qui sont revenus avec leur argent. Auchan, ils se fait jeter dehors. Ils ont récupéré une partie de leur argent parce que c’est Auchan, mais ils se sont fait « mettre dehors ».

Le Maroc, c’est un pays où l’on n’est plus les bienvenus, le gouvernement actuel n’aime pas les occidentaux.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz