FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 octobre 2013

Coran1-300x205

L’agence  nationale de la sécurité afghane (NDS), vient de publier les conclusions de son rapport d’enquête sur l’attaque qui a coûté la vie au gouverneur de la province du Logar, Arsala Jamal.

Jamal a été tué alors qu’il se trouvait à l’intérieur de la mosquée principale de Pul-e-Alam, la capitale de la province, mardi 15 octobre, en train de faire un discours aux fidèles pour marquer le début de l’Eid al-Adha, la « fête du sacrifice. »

Les enquêteurs ont déterminé que les islamistes ont placé leur bombe à l’intérieur d’une copie du coran qui avait été évidé, et ils ont publié des vidéos de l’intérieur de la mosquée montrant de nombreuses pages du coran calcinées, ajoutant que les militants n’avaient aucun respect pour le livre saint de l’islam, ni pour son lieu de prière. (PajhwokRFE/RL).

Le président afghan, Hamid Karzai, un ami proche de Jamal, a condamné l’assassinat, et a accusé les Taliban d’en être les auteurs (Pajhwok).

Vous n’avez probablement jamais entendu parler de cet attentat. Ni de Arsala Jamal, le gouverneur de la province du Logar, en Afghanistan.

En revanche, vous vous souvenez qu’en septembre 2012, plusieurs ambassades américaines du Moyen Orient ont été attaquées après qu’un film qui montrait le pasteur Terry Jones en train de brûler un coran avait déclenché la furie du monde arabo-musulman.

Vous vous souvenez également qu’en février de la même année, de violentes protestations de rue avaient éclaté en Afghanistan quand six soldats avaient brûlé des coran, et que deux militaires américains, le lieutenant colonel John Loftis et le major Robert Marchanti avaient été abattus dans leurs bureaux au ministère de l’intérieur afghan par des soldats afghan en représaille.

Et je ne pense pas que vous avez oublié qu’une petite fille de 11 ans – qui était chrétienne – a été emprisonnée pour avoir brûlé des pages du coran pour allumer un fourneau, et que le président pakistanais avait exigé une enquête approfondie.

Ni qu’une dizaine de personnes ont été tuées et qu’il y a eu de nombreux blessés lorsque la population pakistanaise en furie a envahi une base de l’Otan après que les coran ont été brûlés.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ou qu’en 2009, à Kabul, des centaines d’étudiants hurlant « mort aux infidèles ! » avaient défilé depuis l’université de Kabul jusqu’au centre ville, après que des rumeurs circulaient que plusieurs copies du coran avaient été brûlées par des soldats américains. Deux personnes avaient trouvé la mort dans les manifestations avant que la rage des musulmans ne retombe.

Donc, disais-je, vous n’avez jamais entendu parler de l’attentat de Arsala Jamal, tué par une bombe placée dans un coran.

Vous n’avez pas entendu parler de cet attentat, ni des coran qui ont été détruits par cette bombe.

Aucune foule musulmane n’a envahi les rues,

Aucune personne n’a été tuée dans les manifestations,

Et aucun protestataires n’ont hurlé « mort aux infidèles ».

Aussi je pose la question : le coran est-il vraiment sacré pour les musulmans, où est-ce qu’ils ne baladent pas les gens avec leurs salades musulmanes ? Pourquoi mettent-ils le Moyen Orient à feu et à sang quand des non musulmans brûlent des coran, et restent-ils indifférents lorsque des musulmans commettent le même « sacrilège » ?

Pourquoi Barack Obama, au lieu de présenter ses excuses aux musulmans pakistanais lorsque des militaires américains ont brûlé des coran, n’a-t-il pas rappelé que des musulmans brûlent le coran sans qu’il y ait la moindre réaction, ni des imams, ni des islamistes ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz