Publié par Hervé Roubaix le 14 octobre 2013

askolovitch

Claude Askolovitch mange à tous les rateliers.

Avec son livre, Nos mal-aimés : ces musulmans dont la France ne veut pas, il prend la défense de l’islam. Et approuve qu’il veuille imposer à la France la définition de « l’identité française » revue par les musulmans français.

Claude Askolovitch était l’invité, avec Elisabeth Schemla, ancienne rédactrice en chef du Nouvel Observateur et auteur de Islam, l’épreuve française, de l’émission « l’islam en France » d’Alain Finkielkraut sur France Culture.

Elisabeth Schemla – qu’il sera difficile d’accuser d’islamophobie, dit de Claude Askolovitch, dans l’émission (25’30 »): « ce discours [celui d’Askolovitch] est une lente et imperceptible descente en complicité totalitaire », et : « c’est à l’islamisation d’un certain esprit, [celui de] Claude Askolovitch, auquel j’assiste à travers ce livre [Nos mal-aimés : ces musulmans dont la France ne veut pas] ». Ecoutez Schemla dans l’émission (quand Askolovitch la laisse parler où quand il ne la tourne pas en dérision) :

Les mots d’Elisbateh Schemla décrivent avec acuité le discours d’Askolovitch, par ailleurs journaliste pour la chaîne qatari Be in Sport. Askolovitch Claude a, c’est exact, glissé vers la complicité de l’islam totalitaire.

Mais comme rien n’arrête le chevalier Askolovtich, et après avoir été prié de ne pas assister au salon du livre juif de Neuilly dimanche 13 octobre, il est allé pleurnicher, tout mielleux, et a lancé un appel à certains de ses amis Juifs pour créer une « réaction collective » contre Dreuz et contre tous ceux qui s’opposent à la promotion de sa propagande islamophile. A la fois lèche babouches et lèche kippa ?

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Voici son SMS :

[message_box title= » » color= »blue »]Bonjour. Et chavoua tov pour ceux qui liront en rallumant le portable après chabbat. J’étais invite a participer au salon du livre de Neuilly organise par le centre culturel juif, dimanche a l’hôtel moevenpick, pour mon livre sur la France et ses musulmans (« nos mal aimés », grasset). Mercredi, un article sur le site dreuz.info me dénonçait comme juif judeophobe, antisioniste, etc, et parallèlement, philippe Karsenty, élu a Neuilly, s’inquiétait de ma présence. Par peur du scandale et de violences, les organisateurs ont choisi de me désinviter. Ceci est évidemment inacceptable. Quels que soient nos désaccords éventuels, ce phénomène d intimidation, de calomnie (idiote au demeurant, à propos d’un auteur s’affirmant comme juif dénonce comme sioniste par les antisémites) et d’exclusion est délétère pour le judaïsme français. J’aimerais qu’une réaction collective ait lieu. Pouvez vous me contacter? Merci. claude askolovitch Envoyé de mon iPhone=[/message_box]

Toutou obéissant, Maurice Szafran tout frétillant de la queue s’est empressé de nous attaquer dans Marianne.

Ainsi donc Claude Askolovtich s’est mal remis qu’on l’ait remis à sa place. Veut-il une pétition comme celle qu’il signait pour soutenir le reportage bidon de Charles Enderlin ? Askolovitch enderlinisé : son rêve sioniste réalisé !

Manquerait plus qu’il aille pleurer dans les jupes du Maire de Neuilly, Jean-Christophe Fromantin, et de celles de Patrick Devedjian, le Président du Conseil général des Hauts-de-Seine !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

100
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz