FLASH
[22/09/2018] Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  |  [19/09/2018] Un « mineur » étranger, logé en foyer, mis en examen & placé en détention à Marseille. Il est suspecté d’avoir violé 3 femmes depuis avril  |  Plusieurs personnes atteintes par balles y compris des policiers près d’un bâtiment du gouvernement de Pennsylvanie  |  Mauvaise nouvelle : un sondage montre que les électeurs Républicains sont certains de gagner les élections de mi-mandat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 4 novembre 2013

Des slogans racistes et des croix gammées ont été inscrits dans la nuit de dimanche à lundi sur les murs de deux mosquées de Besançon (Doubs). Trois croix gammées, les inscriptions «la France aux français», «vive la France», «les arabes dehors» et «mort aux musulmans» ont été tracées à la peinture noire sur une mosquée du quartier Planoise.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

«C’est un membre de la mosquée qui a découvert les inscriptions ce matin», a précisé Isabelle Epaillard-Patriat, directrice de cabinet de la préfecture du Doubs. Le préfet, Stéphane Fratacci, et le maire de besançon, Jean-Louis Fousseret (PS), se sont rendus sur place.

Une croix gammée et l’inscription «vive le FN» tracées à la peinture noire ont par ailleurs été découvertes sur le mur d’enceinte de la mosquée Souna, dans le quartier Saint-Claude, avait rapporté France Bleu Besançon.

Fin août un sigle SS, une croix celtique, et les mots «Vive la France» et une rune d’Odal, symbole des jeunesses hitlériennes sous le IIIe Reich, avaient déjà été tagués à la bombe de peinture noire, sur le mur d’enceinte de la mosquée Souna. Elle avait également été prise pour cible au mois de février. Une étoile de David avait alors été découverte taguée sur l’un des piliers du mur d’enceinte.

«Les fidèles sont des gens qui vivent leur culte dans la tranquillité et les lois de la République», souligne Driss Bechari, membre du bureau de la mosquée Souna. «Ça devient répétitif. Pourquoi ils ont fait ça ? C’est pour s’amuser ?», s’est interrogé, désolé, son président Abdallah Hamzaoui.

«On assiste à une recrudescence de ce rejet de l’Islam et des musulmans, alors que la mosquée est un lieu sacré et le prêche de vendredi a diffusé l’amour de l’autre», constate Tahar Belhadj, président de la fédération régionale de la grande mosquée de Paris. Il est «inquiet car le rejet de la différence a déjà abouti au génocide». «Devant la multiplication des actes islamophobes et racistes à l’égard des lieux de culte et des personnes musulmanes, je ne peux que condamner fermement les auteurs de ces actes», a enfin déclaré le président de l’Observatoire national contre l’islamophobie au conseil français du Culte Musulman (CFCM), Adbdallah Zekri, qui «demande aux pouvoirs publics de prendre en considération cette flambée d’actes anti-musulmans».

http://www.leparisien.fr/faits-divers/besancon-inscriptions-racistes-sur-deux-mosquees-04-11-2013-3285177.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz