FLASH
[22/11/2017] Rennes – vols et agressions par 6 migrants illégaux dont un de « 11 ans »: arrêtés 3 fois en 3 jours, libérés, ils recommencent immédiatement  |  Débarquement massif d’Algériens sur les côtes espagnoles : une ‘attaque coordonnée’, selon un responsable espagnol  |  Et hop: le journaliste Frédéric Haziza accusé d’agression sexuelle – mais n’oublions pas Tariq Ramadan !  |  Multiculturalisme chéri : dans l’Essonne, un policier et sa femme ont été roués de coups devant leurs enfants  |  Les dirigeants allemands font pression pour la reprise des négociations de coalition par Merkel et éviter la paralysie du gouvernement  |  Israël détruit les habitations de deux monstres arabes palestiniens ayant commis des attentants  |  Israël dejoue une tentative de faire entrer des tonnes d’explosifs à Gaza. Pourquoi ne construisent ils pas une économie ?  |  A court d’analogies (facho, suprémaciste, Hitler et Mussolini sont très usés), les Trump haters le comparent maintenant à Charles Manson  |  Républicain soupçonné de harcèlement sexuel> Démocrates: « il doit démissionner ». Démocrate accusé> Démocrates disent: « il faut enquêter »  |  Explosion de démissions de politiciens, journalistes, artistes Démocrates américains accusés de harcèlement sexuel (ou pire)  |  Morale socialiste: Hollande savait que Thomas Thévenoud fraudait le fisc quand il l’a nommé secrétaire d’État au Commerce extérieur  |  Les discussions entre le Hamas et le Fatah du Caire tournent mal, *encore*  |  ISIS donne l’ordre aux musulmans d’assassiner Barron Trump, le plus jeune fils du président  |  Rock star Nick Cave menacé par BDS: « je vais en Israël à cause de BDS et j’aime Israël »  |  [21/11/2017] Religion d’amour : au moins 50 morts dans l’explosion terroriste d’une mosquée au Nigeria  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 5 novembre 2013

Trois adolescents, dont le plus âgé a 15 ans et demi et le plus jeune tout juste 12 ans et demi, ont été interpellés pour avoir lynché un camarade selon le Dauphiné.com. La victime souffre de deux larges plaies au visage qui ont nécessité 52 points de suture.
En raison de la gravité des faits et de l’âge des agresseurs, les enquêteurs et le parquet ont dû faire appel à plusieurs procédures dérogatives. Tous trois ont été mis en examen pour violences aggravées sur mineur de 15 ans, avec armes, en réunion et avec préméditation. Ils encourent jusqu’à trois ans et demi d’emprisonnement.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les faits d’une rare violence remontent à mercredi dernier, dans l’après-midi, à Saint-Quentin-Fallavier (Isère). Selon un témoin, un garçon de 14 ans était assis sur un muret et discutait avec un groupe de filles lorsqu’un jeune lui a cherché des noises, sans mobile apparent. Ce dernier a ensuite été rapidement rejoint par six autres garçons, qui ont tous frappé l’adolescent de 14 ans. La victime a reçu deux coups de lame au visage et au cou. Finalement, les trois principaux protagonistes, demeurant à Villefontaine, ont été identifiés au bout de quelques jours et interpellés au cours du week-end.

Scolarisés et inconnus des services de police

Le procureur de la République de Vienne, Matthieu Bourrette, souligne dans le Dauphiné que cette agression est d’autant plus plus alarmante que «ces jeunes gens n’étaient pas sous l’emprise de l’alcool ou des stupéfiants, qu’ils sont scolarisés, et totalement inconnus de la justice.» Et d’insister : « Cet après-midi là, désœuvrés, ils ont choisi de lyncher un gamin de 14 ans et demi. Il s’agit d’un acte relativement prémédité, l’un s’était armé d’un couteau de type aztèque, les autres de bandanas et d’écharpes pour se masquer le visage ».

L’aîné des agresseurs, inconnu des services de police jusqu’alors, qui a reconnu avoir porté ses coups avec un couteau, a été placé sous contrôle judiciaire en centre éducatif fermé. Les deux autres bénéficient d’une liberté surveillée et seront suivis comme le premier par les services de la PJJ, protection judiciaire de la jeunesse.

Tous ont échappé de peu à une mise en examen pour tentative d’homicide car le pronostic vital de la victime n’est été engagé.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/isere-un-adolescent-tabasse-par-une-bande-desoeuvree-05-11-2013-3288089.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz