FLASH
[21/02/2019] L’administration dépense trop ? Pas grave, qu’ils payent : Île-de-France, nouvelle taxe sur les parkings  |  Excellente nouvelle : le jihadiste français Fabien Clain a été tué mercredi en Syrie  |  Jussie Smollett, l’acteur de Empire et proche d’Obama qui a fabriqué son attaque raciste par des pro-Trump, dort ce soir au poste  |  [20/02/2019] L’aviation israélienne a bombardé une position terroriste de Gaza en riposte à l’attaque avec explosifs attachés à un ballon plus tôt aujourd’hui  |  L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 5 novembre 2013

Trois adolescents, dont le plus âgé a 15 ans et demi et le plus jeune tout juste 12 ans et demi, ont été interpellés pour avoir lynché un camarade selon le Dauphiné.com. La victime souffre de deux larges plaies au visage qui ont nécessité 52 points de suture.
En raison de la gravité des faits et de l’âge des agresseurs, les enquêteurs et le parquet ont dû faire appel à plusieurs procédures dérogatives. Tous trois ont été mis en examen pour violences aggravées sur mineur de 15 ans, avec armes, en réunion et avec préméditation. Ils encourent jusqu’à trois ans et demi d’emprisonnement.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les faits d’une rare violence remontent à mercredi dernier, dans l’après-midi, à Saint-Quentin-Fallavier (Isère). Selon un témoin, un garçon de 14 ans était assis sur un muret et discutait avec un groupe de filles lorsqu’un jeune lui a cherché des noises, sans mobile apparent. Ce dernier a ensuite été rapidement rejoint par six autres garçons, qui ont tous frappé l’adolescent de 14 ans. La victime a reçu deux coups de lame au visage et au cou. Finalement, les trois principaux protagonistes, demeurant à Villefontaine, ont été identifiés au bout de quelques jours et interpellés au cours du week-end.

Scolarisés et inconnus des services de police

Le procureur de la République de Vienne, Matthieu Bourrette, souligne dans le Dauphiné que cette agression est d’autant plus plus alarmante que «ces jeunes gens n’étaient pas sous l’emprise de l’alcool ou des stupéfiants, qu’ils sont scolarisés, et totalement inconnus de la justice.» Et d’insister : « Cet après-midi là, désœuvrés, ils ont choisi de lyncher un gamin de 14 ans et demi. Il s’agit d’un acte relativement prémédité, l’un s’était armé d’un couteau de type aztèque, les autres de bandanas et d’écharpes pour se masquer le visage ».

L’aîné des agresseurs, inconnu des services de police jusqu’alors, qui a reconnu avoir porté ses coups avec un couteau, a été placé sous contrôle judiciaire en centre éducatif fermé. Les deux autres bénéficient d’une liberté surveillée et seront suivis comme le premier par les services de la PJJ, protection judiciaire de la jeunesse.

Tous ont échappé de peu à une mise en examen pour tentative d’homicide car le pronostic vital de la victime n’est été engagé.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/isere-un-adolescent-tabasse-par-une-bande-desoeuvree-05-11-2013-3288089.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :