Publié par Hervé Roubaix le 6 novembre 2013

250319-capture-d-ecran-2011-02-24-a-11-_1298541702

Christiane Taubira s’étonne, dans Libé, qu’aucune « belle et haute voix (ne) se soit levée » pour la soutenir contre les attaques racistes dont elle est victime.

Elle a été comparée à un singe sur la page Facebook d’une candidate Front National, virée depuis, et traitée de « guenon » par des enfants lors d’une manifestation contre le mariage homosexuel.

La ministre de la Justice estime que « ces attaques racistes sont une attaque au coeur de la République ».

Et elle a raison.

D’ailleurs la donneuse de leçon avait montré l’exemple : elle avait été la première à faire entendre sa « belle et haute voix » lorsqu’une fédération locale des Jeunes socialistes avait détourné une photo de Nicolas Sarkozy pour l’assimiler à Adolf Hitler.

Quoi ? Taubira n’avait rien dit ? Les jeunes socialistes n’avaient pas été sanctionnés par une radiation du PS comme l’élue FN ?

La « belle et haute voix » devait, ce jour là, avoir piscine.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Je vous fais grâce des banalités de la ministre, pour pleurnicher au sujet des quolibets dont elle est la destinatrice. Et s’ils ne visaient pas sa couleur de peau ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz