FLASH
[13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  |  Aux abois, Mahmoud Abbas demande à la communauté internationale de retirer à Israël le statut d’Etat  |  [12/12/2017] La Gambie, après avoir suivi les procédures demandées par l’administration américaine, a été retirée de la liste des pays visés par une interdiction d’entrée aux USA  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 novembre 2013

RUSSIA-ENERGY-ENVIRONMENT-OIL-PROTEST-GREENPEACE

Putin a commencé une grande campagne pour anéantir la menace que représentent les musulmans. En Russie, le discours officiel ne distingue pas toujours entre islamiste et musulman.

Première mesure : test ADN sur les femmes musulmanes

Une vaste opération pour prélever l’ADN des femmes musulmanes radicales russes du nord du Caucase a commencé. Elle est officiellement destinée à identifier les restants humains des candidates aux attentats suicides.

Pourquoi les femmes ? Parce que dans un pays où il n’y a pas d’aides sociales, les hommes doivent travailler pour nourrir leurs familles. Les femmes en revanche… sont utilisées par les islamistes qui luttent pour l’indépendance du Dagestan, avant de tenter d’envahir les régions voisines en cas de succès.

Ainsi, 49 femmes qu’on surnomme les « veuves noires », des musulmanes qui revêtent des ceintures d’explosifs sous leurs burqa pour le jihad, se sont fait exploser au milieu d’innocents russes ces 13 dernières années.

Les critiques affirment que le fait de tester uniquement les femmes musulmanes est une mesure discriminatoire qui ne respecte pas l’égalité entre les races et viole la déclaration universelle des Droits de l’homme.

Une personne proche des services de renseignement m’a indiqué, par personne interposée et sous réserve que je ne mentionne pas son nom, que les Droits de l’homme de vivre sans mourir dans un attentat terroriste sont plus élevés :

« En cas de conflit d’intérêt, m’a-t-il dit, et comme il n’est pas possible de tester toute la population, c’est la vie qui prévaut sur l’égalité de traitement ». « On sait tous que les risques qu’une blondinette de 9 ans se fasse exploser dans un bus sont proches de zéro, alors que pour une musulmane religieuse, le risque n’est pas le même », ajouta-t-il en riant.

Seconde mesure : faire payer les familles des terroristes

En soi, les tests ADN ne servent pas à grand chose, juste à identifier les terroristes. Avec ce second volet ils prennent toute leur dimension. Poutine a signé une loi, adoptée par le parlement russe le 25 octobre dernier, qui stipule que les « proches des terroristes devront payer pour les dommages causés par les attentats ».

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Sous les termes de la loi, « tous les dommages – y compris les préjudices moraux – seront compensés par les auteurs des actes terroristes ainsi que par leurs familles et leurs proches. »

Le terme proches vise « toutes ceux dont la vie, la santé et le bien-être comptent pour le terroriste en raison de ses relations personnelles avec ces personnes. »

Troisième volet : atteindre le serpent à la tête

2.9 millions de musulmans vivent au Dagestan, la province la plus au sud de la Russie, et sous l’influence de prêcheurs du Moyen-Orient, nombre d’entre eux se tournent vers le salafisme (sunnite) et donc le jihad. Poutine augmente régulièrement la repression, beaucoup quittent la région, et beaucoup de ceux qui restent luttent pour imposer la sharia.

• De nombreuses madrasas, ou écoles religieuses, et des organisations « charitables » islamiques dirigées par des salafistes, ont été fermées.

• Les maisons de plusieurs proches de militants islamistes ont été détruites.

• Des villages musulmans de montagnes ont été coupés du monde.

• Des jeunes suspectés d’avoir des liens avec le terrorisme ont été placés sous haute surveillance.

• Et les autorités se sont rendues dans les madrasas et ont photographié tous les étudiants et relevé leurs empreintes digitales.

« Je ne peux pas décrire à quel point les filles étaient terrifiées », a déclaré Abdurakhim Magomedov, l’imam salafiste d’une de ces madrasas qui n’a pas réussi à émouvoir le pouvoir russe.

Bien au contraire…

Aucun autre moyen de combattre ces monstres inhumains

Vladimir Kolokoltsev, le ministre de l’intérieur, répondant aux questions de la Douma, le parlement russe, a déclaré avoir reçu des « informations alarmantes sur la menace musulmane » et a affirmé qu’« il n’existe tout simplement aucun autre moyen de combattre ces monstres inhumains. »

Les frères Tsarnaev, qui ont commis l’attentat du marathon de Boston, ont passé la moitié de l’année 2012 au Dagestan. La Maison Blanche, qui a donné l’ordre au FBI de ne plus associer le terrorisme à l’islam, n’a pas traité les mises en garde des services de renseignement russes lorsque les deux frères sont retournés aux Etats Unis.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

http://news.sky.com/story/1162050/russia-muslims-face-dna-tests-ahead-of-sochi

http://rt.com/politics/putin-law-relatives-terrorists-166/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz