FLASH
[17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 novembre 2013

topelement

François Hollande était aujourd’hui 18 novembre à Ramallah, étape prévue lors de sa visite de trois jours en Israël.

A Ramallah donc, le président français a fait cette déclaration importante, car elle fait rupture totale avec le discours européen et au delà : « Jérusalem doit devenir la capitale de deux Etats si les négociations aboutissent, si un accord de paix est trouvé ».

François Hollande n’exige pas, contrairement aux « amis » d’Israël, Nicolas Sarkozy et Barack Obama, que Jérusalem soit divisée en deux.

François Hollande ne commet pas, contrairement à l’Union européenne, la faute de se mêler des affaires israéliennes. Il respecte à la lettre le principe de l’égalité souveraine des Etats, le principe de non-ingérence, l’un des principes fondamentaux des relations internationales, que de nombreux pays bafouent sans vergogne par mépris pour l’Etat juif.

Pour François Hollande, la division de Jérusalem n’est donc pas une obligation faite à Israël mais un des points à négocier.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Par ailleurs, François Hollande n’a pas non plus condamné les constructions en Judée Samarie. Il n’a pas parlé d’occupation, de territoires occupés, de colonies et de colonisation. Là encore, il a strictement collé au droit international, qui définit ces territoires comme disputés, comme beaucoup d’autres territoires dans le monde.

Hollande a déclaré qu’il attend qu’Israël fasse « des gestes » concernant les constructions dans les zones dont les Palestiniens veulent faire leur futur Etat, mais sans préciser sa pensée, respectant là encore la souveraineté d’Israël.

« Les constructions dans les implantations (JPG: et non dans les colonies) ne vont pas faciliter l’atteinte d’un accord. Les constructions compliquent ce qui pourrait être un accord final » avait déclaré hier le président français.

« Si vous voulez la paix, vous devez faire des gestes en direction de la paix. » a ajouté Hollande, tout en précisant qu’il attendait également « des efforts » des Palestiniens : « Il est clair que cela va demander des efforts des Palestiniens car un certain nombre d’implantations israéliennes seront maintenues ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz