Publié par Michel Garroté le 19 novembre 2013

 

Tueurs-1

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Dans une chronique intitulée « Des tireurs de moins en moins isolés », Caroline Fourest écrit (extrait ; lien vers source en bas de page) : « Ne parlons pas du Front national, qui vit de cette nausée. Son attachée de presse, Marie D’herbais, s’est encore illustrée par un commentaire complotiste et odieux. En soupçonnant — je cite — une entourloupette derrière l’affaire du tireur de Libération », écrit Caroline Fourest.

Caroline Fourest ajoute : « Mais la plus grande responsabilité, aujourd’hui, est à droite, où l’absence de complexe et la surenchère ont libéré une parole mortifère. On entend décidément trop peu la droite républicaine. Où est-elle ? Quand des gens de son propre camp dérapent et tiennent des propos à droite de l’actuel Front national », assène Caroline Fourest.

Caroline Fourest a donc vu « des tireurs de moins en moins isolés ».

Elle devrait répondre à l’appel à témoin de la police française.

Pour ce qui me concerne — cela sera ma conclusion — je déplore qu’un jeune photographe ait été blessé par le tireur de Paris. Mais je ne peux m’empêcher de sourire lorsqu’une militante gauchiste profite de ce triste fait divers pour balancer de la morale à deux balles à la figure de la droite molle française. Vu de Suisse, cela me semble même pathétique.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Source :

http://www.huffingtonpost.fr/caroline-fourest/tireur-isole_b_4300288.html?utm_hp_ref=france

   

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz