Publié par Michel Garroté le 20 novembre 2013

Sarkozy-2

Michel Garroté, réd en chef  –-  Intéressante analyse de Dominique Paillé (extraits ; source en bas de page) : « Nicolas Sarkozy a d’abord été battu par rejet de son comportement marqué par une désacralisation totale de sa fonction, un retour à une forme d’absolutisme régalien, le tout teinté d’un népotisme d’exhibition qui lui ont été fatals ».

Dominique Paillé : « Sa gouvernance déroutante fondée sur une recherche permanente de la provocation et du clivage et une dérive, plus tactique que de conviction, vers le populisme et la droitisation ont très vite sonné le glas de ses espérances de poursuite de son mandat. Ses récentes sorties politiques ont démontré qu’il n’avait tiré aucun enseignement de ses errements. Il continue à distribuer ses leçons, mais également à ironiser sur les capacités de ceux qui l’ont pourtant soutenu sans compter leur peine ».

Dominique Paillé : « Les vertus d’un Président Rassembleur ne l’ont toujours pas imprégné, c’est dommage, vu son énergie et son potentiel créatif. Il est en outre très difficile de convaincre l’opinion d’être le recours et en attendant de vivre de manière ostentatoire dans une pipolisation outrancière ».

Dominique Paillé : « Il faut faire des choix. Ils sont tous respectables mais incompatibles aux yeux de nos concitoyens surtout en cette période de crise. Et puis attendre le chaos pour le pays afin de rebondir est une vision singulière de l’intérêt général » (fin des extraits de l’analyse de Dominique Paillé ; source en bas de page).

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Source (s) :

http://www.huffingtonpost.fr/dominique-paille/retour-de-nicolas-sarkozy_b_4301759.html?utm_hp_ref=france

« SARKOZY, RETOUR PERDANT »

En librairie le 20 novembre 2013, 128 pages – 12 €. Editions l’Archipel.

Pour en savoir plus

France's President Sarkozy greets Palestinian President Abbas as he leaves the Elysee Palace in Paris

Sarkozy-Kadhafi

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz