Publié par Michel Garroté le 21 novembre 2013

 

Tueur-Paris-2

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Tous les faits démontrent son implication, selon Valls, ministre français de l’Intérieur. Confondu par son ADN sur les douilles trouvées sur les lieux des attaques, Abdelhakim Dekhar est qualifié de présumé coupable par Valls. Pourquoi présumé ? Si tous les faits démontrent son implication, alors pourquoi présumé coupable et non pas coupable tout simplement ? Abdelhakim Dekhar serait donc responsable présumé des attaques qui se sont déroulées à BFM TV, à Libération et à la Société générale.

Agé de 48 ans, Abdelhakim Dekhar n’est pas inconnu des services de police. Dans les années 90, son nom a été cité dans une affaire qui a marqué la France entière. En 1994, deux ultragauchistes anarchistes, Florence Rey et Audry Maupin ont tué trois policiers et un chauffeur de taxi au terme d’une course poursuite. A l’époque, Abdelhakim Dekhar, alias Toumi, surnommé le troisième homme, a aidé le couple, notamment en leur fournissant  des armes. Lors du procès en 1998, il a été condamné à quatre ans de prison.

Il n’y a décidément qu’en France que l’on peut être complice du meurtre de trois policiers et d’un chauffeur de taxi et s’en tirer avec seulement quatre ans de prison. Quant au soi-disant profil du tireur de Paris, un homme de race blanche au crâne rasé  —  sous-entendu un extrémiste blanc, un yéti albinos d’extrême-droite, un avorton franco-français du Ku Klux Klan  —  il fait désormais sourire…

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz