FLASH
[22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 21 novembre 2013

niqab-09g

Une femme portant le niqab se rend chez un médecin pour se faire ausculter. Le généraliste lui demande de retirer son voile qui couvre entièrement son visage, et dont on ne voit que les yeux au travers d’une étroite fente. Cette dernière refuse. Le médecin, à son tour, refuse de l’examiner.

La femme, entièrement voilée n’a pas voulu montrer son visage au médecin à qui elle demande pourtant une auscultation et était prête à se dévêtir. Que voulait-elle ? Qu’il ausculte sa burka? Face à son refus obstiné, le docteur n’a eu d’autre alternative que de la sommer de quitter son cabinet.

Le généraliste qui a préféré garder l’anonymat, a déclaré à Webdo (un média tunisien car l’incident se passe en Tunisie) que c’était la deuxième fois qu’il était confronté à une situation de ce genre.

Pour des raisons médico-légales, il ne pouvait examiner sa patiente sans voir son visage. «Il faut que je sache à qui j’ai affaire. Je délivre une ordonnance qui m’engage avec la patiente et la carte d’identité, le nom et l’âge ne suffisent pas. J’ai également une certaine responsabilité vis-à-vis des assurances, etc…». «Qui me dit que ce n’est pas une arnaque, qu’on ne vient pas obtenir un certificat médical, une ordonnance, pour une autre personne ?!»

Les tentatives d’arnaques aux médicaments, aux arrêts de travail, ne sont pas une spécialité hexagonale.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La deuxième raison de son refus est d’ordre médical : «On n’examine pas seulement le corps lorsqu’on ausculte un malade, mais aussi les expressions du visage qui permettent de déceler des état». « Cela fait partie de la relation qui existe le médecin et son patient. »

Allez faire comprendre ça à des gens qui vivent comme des arriérés, mais insistent pour profiter de la modernité.

«Si une patiente refuse de se dévêtir, je peux refuser de l’examiner, mais dans ce cas précis j’ai refusé d’examiner quelqu’un qui n’a pas accepter de dévoiler son visage ! Car c’est quand même paradoxal de voir qu’une femme refuse de montrer son visage et était prête à se dévêtir pour un examen médical !»

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info

http://www.webdo.tn/2013/11/19/un-medecin-refuse-dexaminer-une-niqabee-qui-na-pas-voulu-devoiler-son-visage/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz