FLASH
[25/09/2018] La France refuse l’Aquarius bourré d’étrangers illégaux et suggère qu’il accoste à Malte  |  Comme l’a expliqué Trump, la Chine ne peut pas gagner son bras de fer tarifaire contre les Etats-Unis. La guerre commerciale de Trump prend une dimension militaire avec la vente d’armes de chasse à réaction à Taiwan  |  [24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 21 novembre 2013

Charia pour la France

Sept ans après le rapport Rufin (1) du Ministère de l’intérieur français sur le racisme et l’antisémitisme, qui pour la première fois démontrait sans ambiguité que l’antisionisme radical faisait partie des « formes subtiles d’antisémitisme par procuration », et alors qu’Abdelhakim Dekhar, cet islamo-gauchiste anticapitaliste qui traite les journalistes de « journaputes », vient d’être arrêté après avoir tenté d’abattre un journaliste de Libération, il n’est pas inutile de rappeler le rapport de la Sureté de l’Etat Belge (2) sur les liens entre l’extrémisme idéologique de l’extrême gauche, et l’extrémisme religieux islamiste.

En voici l’essentiel.

« L’extrémisme islamique ne perdra pas en importance à l’avenir, dit le rapport Belge. Par ailleurs, les ambitions que nourrissent les extrémistes musulmans exerceront une influence négative sur l’intégration des musulmans dans la société occidentale. Il n’est pas à exclure que certains extrémistes musulmans se montrent à l’avenir ouvertement favorables à la violence, à laquelle ils n’hésiteront pas à recourir. Il est clair que les développements dans les milieux extrémistes de notre pays ne devront d’ailleurs pas être vus comme détachés de ceux des autres pays européens. »

Ainsi donc, l’extrémisme islamique n’est pas, contrairement aux thèses islamophiles de l’illusion multiculturaliste, un danger fictif et populiste, mais un danger immédiat et réel.

Ainsi donc, l’extrémisme islamique, loin d’être marginalisé par la bonne intégration des musulmans modérés, a une influence négative sur l’intégration des musulmans et leurs ambitions colonialistes vont exercer une influence négative, donc tout particulièrement sur les immenses masses migratoire qui s’abattent sur l’Europe.

Ainsi donc, les extrémistes islamistes n’hésiteront pas à recourir à la violence pour imposer leurs règles et leurs lois par la terreur.

Ainsi donc, le développement de l’extrémisme islamiste est un phénomène européen, et non uniquement un phénomène Belge.

Ainsi donc, nos gouvernements sont confrontés à l’échec total de leur politique d’apaisement des islamistes extrémistes, qui, au travers des polices de le pensée, ont interdit tout débat sur le danger islamiste afin de ne pas le stigmatiser.

Ainsi donc, nos gouvernements européens sont enfin confrontés à l’échec total de leur décision d’imposer aux populations européennes, plus souples et plus tolérantes, d’abandonner une part de plus en plus importante de leur culture et de leurs traditions, en croyant que l’espace civilisationnel ainsi libéré pour permettre aux islamistes d’installer leurs propres valeurs, aidera à leur intégration.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Et je le dis clairement à l’endroit des plus optimistes, qui souffleront d’aise en se disant que ce rapport va ouvrir les yeux des dirigeants politiques : qu’ils ne se fassent aucune illusion. Tout laisse à croire que leur aveuglement les incitera à non pas remettre en cause leurs choix, mais à conclure que le refus d’intégration des musulmans est dû au fait que leurs besoins et demandes n’ont pas été assez suivies d’actions positives. Il ne fait aucun doute que les gouvernements européens concluent déjà que le succès de leur politique d’intégration exige qu’il faille intensifier les demandes faites aux européens d’abandon de leurs valeurs, et qu’il va falloir aller plus vite et plus loin, l’échec d’intégration servant de mesure des efforts encore à accomplir.

Le rapport constate qu’ « à l’heure actuelle en Belgique, l’extrême droite représente un risque minime, malgré ses débordements identitaires et islamophobes. »

En 2004, le rapport Rufin concluait déjà que « l’implication de l’extrême droite dans les actes antisémites est en baisse régulière depuis une dizaine d’années sauf exception géographique. »

En Belgique :  » Nous constatons que, à côté des actions de solidarité avec le peuple palestinien, de plus en plus d’actions de boycottage des produits israéliens sont organisées. L’attention … a été prêtée à la possible collusion entre l’extrême gauche et les milieux de l’islamisme radical: antisionisme et antisémitisme ont pu dans certains cas servir de ciment pour une telle convergence ».

En France : « pour l’essentiel, cet antisionisme moderne est né au confluent des luttes anticoloniales, anti-mondialisation, anti-racistes, tiers-mondistes et écologistes. Il est fortement représenté au sein d’une mouvance d’extrême gauche altermondialiste et verte. Dans cette représentation du monde, Israël, assimilé aux Etats-Unis et à la mondialisation libérale, est présenté comme un Etat colonial et raciste qui opprime sans fondement un peuple innocent du Tiers-monde ».

Et le rapport ajoute : « en se recommandant de certaines voix juives dissidentes, il se donne des cautions de respectabilité et entend suggérer qu’il n’est pas assimilable à un antisémitisme. ».

Puis le rapport replace de façon innovante les risques locaux dans leur dimension géopolitique.

« Sur le plan international, l’évolution de la Turquie fait l’objet d’une attention plutôt inquiète en raison de ses implications géostratégiques… Et cela vaut pour tous les continents ou pays (Amérique latine, Pakistan…) dont les mouvements extrémistes sont susceptibles d’être importés en Belgique. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) http://www.ladocumentationfrancaise.fr/

(2) http://www.levif.be/

http://www.levif.be/menace-extremiste

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz