FLASH
[10/12/2018] Alerte info : des colons arabes ont tiré en direction d’un poste de Tsahal près de Bir Zayit en Judée  |  Après avoir voulu briser les sanctions américaines contre l’Iran, condamné Israël 8 fois à l’ONU, poussé les pays d’Europe centrale à ne pas déplacer leurs ambassades à Jérusalem, le CDU de Merkel refuse de geler des fonds pour le terrorisme palestinien  |  Ils ont signé le pacte mondial pour les migrations de l’ONU – pour le compte des peuples – sans demander leur accord (qui aurait été non)  |  #Giletsjaunes : la moitié des radars du pays auraient été détruits – d’un côté, c’est la réponse à l’acharnement anti-voitures ; de l’autre, il faudra plus d’impôts pour les faire réparer  |  [09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  |  [08/12/2018] #GiletsJaunes : 700 interpellations sur le territoire, dont 581 à Paris  |  Paris, rue Christophe-Colomb, des #Giletsjaunes se dissocient des casseurs et les insultent  |  Paris : nombreux #GiletsJaunes ont quitté les Champs Elysées pour se rendre avenue Marceau où les tensions se sont concentrées en milieu d’après-midi. Plusieurs feux allumés avec les palissades qui protégeaient les boutiques  |  Alerte info : Tsahal a tiré en direction de 3 terroristes du Hezbollah qui approchaient la frontière – ils se sont enfuis  |  Les #giletsjaunes ont fait font fermer 3 grands centres commerciaux autour de Caen  |  #GiletsJaunes : 700 arrestation en début d’après midi. 40 000 manifestants selon les autorités  |  Intermarché de Monistrol sur Loire, bloqué depuis des jours par les #GiletsJaunes, forcé de fermer : il n’a plus aucune livraison depuis des jours. 130 personnes au chômage technique. La station essence est vide  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 21 novembre 2013

Charia pour la France

Sept ans après le rapport Rufin (1) du Ministère de l’intérieur français sur le racisme et l’antisémitisme, qui pour la première fois démontrait sans ambiguité que l’antisionisme radical faisait partie des « formes subtiles d’antisémitisme par procuration », et alors qu’Abdelhakim Dekhar, cet islamo-gauchiste anticapitaliste qui traite les journalistes de « journaputes », vient d’être arrêté après avoir tenté d’abattre un journaliste de Libération, il n’est pas inutile de rappeler le rapport de la Sureté de l’Etat Belge (2) sur les liens entre l’extrémisme idéologique de l’extrême gauche, et l’extrémisme religieux islamiste.

En voici l’essentiel.

« L’extrémisme islamique ne perdra pas en importance à l’avenir, dit le rapport Belge. Par ailleurs, les ambitions que nourrissent les extrémistes musulmans exerceront une influence négative sur l’intégration des musulmans dans la société occidentale. Il n’est pas à exclure que certains extrémistes musulmans se montrent à l’avenir ouvertement favorables à la violence, à laquelle ils n’hésiteront pas à recourir. Il est clair que les développements dans les milieux extrémistes de notre pays ne devront d’ailleurs pas être vus comme détachés de ceux des autres pays européens. »

Ainsi donc, l’extrémisme islamique n’est pas, contrairement aux thèses islamophiles de l’illusion multiculturaliste, un danger fictif et populiste, mais un danger immédiat et réel.

Ainsi donc, l’extrémisme islamique, loin d’être marginalisé par la bonne intégration des musulmans modérés, a une influence négative sur l’intégration des musulmans et leurs ambitions colonialistes vont exercer une influence négative, donc tout particulièrement sur les immenses masses migratoire qui s’abattent sur l’Europe.

Ainsi donc, les extrémistes islamistes n’hésiteront pas à recourir à la violence pour imposer leurs règles et leurs lois par la terreur.

Ainsi donc, le développement de l’extrémisme islamiste est un phénomène européen, et non uniquement un phénomène Belge.

Ainsi donc, nos gouvernements sont confrontés à l’échec total de leur politique d’apaisement des islamistes extrémistes, qui, au travers des polices de le pensée, ont interdit tout débat sur le danger islamiste afin de ne pas le stigmatiser.

Ainsi donc, nos gouvernements européens sont enfin confrontés à l’échec total de leur décision d’imposer aux populations européennes, plus souples et plus tolérantes, d’abandonner une part de plus en plus importante de leur culture et de leurs traditions, en croyant que l’espace civilisationnel ainsi libéré pour permettre aux islamistes d’installer leurs propres valeurs, aidera à leur intégration.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Et je le dis clairement à l’endroit des plus optimistes, qui souffleront d’aise en se disant que ce rapport va ouvrir les yeux des dirigeants politiques : qu’ils ne se fassent aucune illusion. Tout laisse à croire que leur aveuglement les incitera à non pas remettre en cause leurs choix, mais à conclure que le refus d’intégration des musulmans est dû au fait que leurs besoins et demandes n’ont pas été assez suivies d’actions positives. Il ne fait aucun doute que les gouvernements européens concluent déjà que le succès de leur politique d’intégration exige qu’il faille intensifier les demandes faites aux européens d’abandon de leurs valeurs, et qu’il va falloir aller plus vite et plus loin, l’échec d’intégration servant de mesure des efforts encore à accomplir.

Le rapport constate qu’ « à l’heure actuelle en Belgique, l’extrême droite représente un risque minime, malgré ses débordements identitaires et islamophobes. »

En 2004, le rapport Rufin concluait déjà que « l’implication de l’extrême droite dans les actes antisémites est en baisse régulière depuis une dizaine d’années sauf exception géographique. »

En Belgique :  » Nous constatons que, à côté des actions de solidarité avec le peuple palestinien, de plus en plus d’actions de boycottage des produits israéliens sont organisées. L’attention … a été prêtée à la possible collusion entre l’extrême gauche et les milieux de l’islamisme radical: antisionisme et antisémitisme ont pu dans certains cas servir de ciment pour une telle convergence ».

En France : « pour l’essentiel, cet antisionisme moderne est né au confluent des luttes anticoloniales, anti-mondialisation, anti-racistes, tiers-mondistes et écologistes. Il est fortement représenté au sein d’une mouvance d’extrême gauche altermondialiste et verte. Dans cette représentation du monde, Israël, assimilé aux Etats-Unis et à la mondialisation libérale, est présenté comme un Etat colonial et raciste qui opprime sans fondement un peuple innocent du Tiers-monde ».

Et le rapport ajoute : « en se recommandant de certaines voix juives dissidentes, il se donne des cautions de respectabilité et entend suggérer qu’il n’est pas assimilable à un antisémitisme. ».

Puis le rapport replace de façon innovante les risques locaux dans leur dimension géopolitique.

« Sur le plan international, l’évolution de la Turquie fait l’objet d’une attention plutôt inquiète en raison de ses implications géostratégiques… Et cela vaut pour tous les continents ou pays (Amérique latine, Pakistan…) dont les mouvements extrémistes sont susceptibles d’être importés en Belgique. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) http://www.ladocumentationfrancaise.fr/

(2) http://www.levif.be/

http://www.levif.be/menace-extremiste

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz