Publié par Hervé Roubaix le 24 novembre 2013
Jalousie quand tu nous tiens
Jalousie quand tu nous tiens

Le vote n’est pas terminé, mais les résultats intermédiaires semblent indiquer que les Suisses ont toujours la tête sur les épaules et les valeurs libérales bien vissées dedans.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

A Genève, sur près de 97% des bulletins dépouillés, la proposition socialiste 1:12 (un patron ne devra pas gagner en 1 mois plus que le salarié au plus petit salaire gagne en 12 mois), une atteinte violente contre la liberté d’entreprendre, contre la rémunération du risque qu’accepte de prendre un capitaliste, et contre la récompense des idées qui permettent de faire germer, dans l’entreprise, richesse innovation et emploi, semble se diriger vers un non à 57%. Notons cependant qu’un nombre important, certes minoritaire, de Suisses voudrait entraver la liberté au sein de l’entreprise, laissant supposer que les idées collectivistes – qui, soulignons le en attendant un contradicteur, ont partout dans le monde apporté chômage et récession, gagnent du terrain : en Suisse comme ailleurs, les gauchistes taraudent et les Droits de l’homme reculent.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

23
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz